Loukachenko se la joue Erdogan? La Lituanie fait face à une vague migratoire depuis la Biélorussie voisine

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

L’immigration submerge l’Europe même dans les coins reculés les plus improbables. La Lituanie va mettre en place un village de tentes à la frontière pour abriter le nombre croissant de demandeurs d’asile originaires de pays tiers qui entrent par la Biélorussie voisine.

Les autorités du petit pays balte ont laissé entendre que le gouvernement biélorusse, avec lequel les relations sont tendues suite à une répression contre les partisans de l’opposition en Biélorussie, pourrait être impliqué dans la vague migratoire constatée ces derniers jours.

Nous sommes presque complets. Nous avons besoin d’un camp de tentes pour accueillir les étrangers. Le nouveau camp pourra accueillir jusqu’à 350 personnes“, a déclaré le chef du bureau local des services d’immigration lituaniens, près de la frontière sud avec la Biélorussie.

Selon les statistiques du service national des gardes-frontières, quelque 300 immigrés clandestins, principalement originaires d’Irak, de Syrie, d’Iran et de Russie, sont entrés depuis la Biélorussie au cours du premier semestre 2020. Ce chiffre est plusieurs fois supérieur à celui des années précédentes.

Il est évident qu’une guerre hybride est menée contre la Lituanie, et les flux migratoires illégaux en sont l’un des moyens“, a déclaré la ministre de l’Intérieur lituanien, Agne Bilotaite. Il s’agit probablement de mesures de rétorsion contre la Lituanie qui a critiqué la Biélorussie pour sa répression brutale contre l’opposition.

Ces flux de migrants illégaux qui se rendent en Lituanie ne sont pas des cas isolés. Ils sont bien organisés. Il y a des vols de Bagdad et d’Istanbul vers Minsk“, a-t-elle déclaré, en faisant référence aux Irakiens qui se rendent dans la capitale de la Biélorussie pour continuer ensuite vers les Pays baltes qui font partie de l’Union européenne et de la zone Schengen.

La Lituanie a déclaré que les gardes-frontières biélorusses ont brouillé les pistes des immigrés illégaux, ce qui “montre que les fonctionnaires eux-mêmes pourraient être impliqués” dans ce trafic de clandestins.

Le gouvernement lituanien envisage de faire appel aux forces armées, si la crise migratoire s’aggrave.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici