La Chine a gagné. Il n’y a plus aucune trace de pandémie, tandis que l’économie explose

Image d'illustration / Photo: PxHere
Image d'illustration / Photo: PxHere

Qui est le grand gagnant de la crise sanitaire mondiale? La Chine. Le pays a annoncé que ses exportations et importations ont bondi en mai en raison d’une demande croissante, alors que la pandémie s’atténuait aux États-Unis et sur d’autres marchés clés, même si le rythme de croissance se stabilise.

Tandis que la pandémie fait toujours rage dans de nombreuses régions du globe, la Chine, la partie du coronavirus, a rapidement fait face à la pandémie et après un an et demi, plus personne dans l’Empire du Milieu ne s’en souvient. En revanche, la reprise économique est là.

Les données douanières publiées lundi montrent que les exportations chinoise ont augmenté de 28% par rapport à l’année précédente et que les importations ont grimpé de 51%, soit le rythme annuel le plus rapide depuis plus de dix ans. Les exportations totales ont augmenté de 40% au cours des cinq premiers mois de l’année par rapport à l’année précédente. Elles ont augmenté de 29% par rapport à la même période en 2019.

Les fabricants chinois ont bénéficié de la forte demande d’équipements de protection et d’autres produits alors que d’autres pays luttaient contre le Covid-19, gagnant des parts de marché sur leurs concurrents.

Toutefois, l’effet de base de l’effondrement de l’année dernière s’estompe, et les 263,9 milliards de dollars d’exportations chinoises en mai étaient à peu près au même niveau que le mois précédent.

L’excédent commercial politiquement sensible de Pékin avec les États-Unis a augmenté de 14% pour atteindre 31,8 milliards de dollars, tandis que l’excédent avec l’Union européenne a diminué de 43% pour atteindre 12,7 milliards de dollars.

L’excédent commercial total de la Chine en mai était de 45,53 milliards de dollars, en baisse de 26,5% par rapport à l’année précédente.

Bien que l’augmentation des exportations ait été forte en mai, elle a été inférieure aux prévisions de certains économistes et les analystes ont déclaré qu’une des raisons pourrait être les retards dans les ports du sud de la Chine, la principale plaque tournante du transport maritime, en raison des précautions accrues pour lutter contre une épidémie de cas de coronavirus.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici