En Californie, un juge défend la liberté et annule l’interdiction gauchiste des fusils d’assaut

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Vendredi, un juge fédéral a annulé l’interdiction de longue date des armes d’assaut en Californie pour des raisons constitutionnelles. Le Soviet suprême de la République soviétique socialiste de Californie n’est pas content.

Le juge Roger Benitez a statué que l’interdiction des fusils de style militaire, imposée aux Californiens en 1989, prive les résidents de l’État de leur droit de porter des armes. “La loi ne peut résister à aucun niveau d’examen approfondi“, a-t-il déclaré.

Le populaire fusil AR-15 est comme le couteau suisse: une combinaison parfaite d’arme de défense domestique et d’équipement de défense du territoire. Il est bon à la fois pour la maison et pour le combat“, a déclaré le juge dans l’introduction de son jugement.

Le juge Benitez a émis une injonction permanente contre l’application de la loi, avec un sursis de 30 jours pour donner aux avocats de l’État le temps de faire appel.

Le gouverneur gauchiste de la Californie, Gavin Newsom, a sorti des gros canons pour contester la décision de la justice. Il a déclaré que cette décision constituait “une menace directe pour la sécurité publique et la vie d’innocents Californiens, point final“.

Des citoyens libres et armés, c’est plutôt une menace directe pour le gouverneur gauchiste, sa bande de bras cassés à la tête de l’État et ses lubies idéologiques.

S’engageant à contester la décision, le gouverneur démocrate a déclaré que la comparaison avec le couteau de l’armée faite par Benitez “sape complètement la crédibilité de cette décision et constitue une gifle pour les familles qui ont perdu des êtres chers à cause de cette arme“. Le chantage moral et les pleurnicheries, c’est l’arme préférée dans l’arsenal de la gauche.

Roger Benitez a jugé que les armes n’étaient pas particulièrement dangereuses et qu’elles étaient d’un usage utile pour les citoyens californiens.

Cette affaire ne concerne pas des armes exceptionnelles se trouvant aux limites extrêmes de la protection du deuxième amendement. Les ‘armes d’assaut’ interdites ne sont pas des bazookas, des mortiers ou des mitrailleuses. Ces armes sont dangereuses et uniquement utiles à des fins militaires“, affirme son jugement.

Le juge a également souligné que 185 569 armes d’assaut ont été enregistrées par l’État, malgré l’interdiction.

Il s’agit somme toute d’une affaire ordinaire concernant des armes ordinaires utilisées de manière ordinaire à des fins ordinaires“, indique le jugement. “On peut excuser les gens persuadés par les médias que le pays est inondé de fusils d’assaut AR-15 meurtriers. Les faits, cependant, ne soutiennent pas cette exagération. Or, les faits comptent.

En Californie, les meurtres avec un couteau sont sept fois plus fréquents que les meurtres avec une arme à feu“, a-t-il ajouté.

Le jugement intervient suite à un recours collectif, déposé en 2019 au nom d’amateurs d’armes à qui la loi californienne, vieille de plusieurs décennies, interdisait d’utiliser des chargeurs à grande capacité dans leurs armes enregistrées légalement.

En plus de la Californie, seulement six autres États, dont New York, le New Jersey et le Connecticut, ont interdit les fusils d’assaut.

Le président Biden est partisan du rétablissement de l’interdiction au niveau national de 1994, qui a expiré en 2004.

Le juge Benitez a déjà rendu deux décisions favorables aux armes à feu: en 2017, contre l’interdiction de vendre des chargeurs contenant plus de 10 balles, et en 2020 contre la vérification des antécédents des personnes qui achètent des munitions.

Les deux étaient des mesures du gouverneur démocrate Gavin Newsom qui visiblement n’a pas de chance avec la justice.

Source: Fox News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici