Marlène Schiappa relativise la violence des maris musulmans

Marlène Schiappa / Photo: Flickr
Marlène Schiappa / Photo: Flickr

Le combat contre les violences conjugales est évidemment un combat juste. Mais il ne peut être mené que si l’on est lucide et honnête. Or, Marlène Schiappa ne l’est pas.

Obsédée par cette cause, dont elle a fait un des chevaux de bataille de sa carrière ministérielle, elle ne voit pas assez la vérité en face, et elle n’ose pas assez la dire, pour être efficace.

Sur RMC, elle déclare: “Il n’y a pas un seul pays dans le monde où il n’y a pas de violences conjugales : c’est un échec collectif.”

Il y a dans cette phrase beaucoup de mauvaise foi. Beaucoup trop. Car il n’y a pas besoin d’être très cultivé pour savoir que les pays musulmans sont beaucoup, beaucoup, beaucoup plus misogynes que le reste du monde, et d’une misogynie beaucoup plus violente, cruelle, mortelle.

C’est vrai du monde arabe. C’est vrai de l’Asie centrale: Afghanistan, Pakistan, etc. C’est même vrai de nos banlieues, où les épouses ne sont pas les seules cibles: une jeune fille musulmane peut être battue jusqu’au sang par ses propres frères, simplement parce qu’elle veut sortir sans voile, avoir un amoureux non-musulman ou, plus grave encore, quitter l’islam.

La misogynie est profondément inscrite dans l’univers musulman, depuis toujours. Elle fait partie des mœurs, des traditions et de la religion. Dans cette vidéo, par exemple, un Qatari explique comment battre sa femme.

Et il y a pire: ici, c’est une palestinienne qui explique comment frapper une épouse.

Alors, prétendre que tous les pays sont plus ou moins également féminiphobes et féminicides, comme le fait Marlène Schiappa, c’est nier les immenses progrès faits par l’Occident, grâce au christianisme et à la démocratie, dans la protection des épouses, et c’est nier le caractère barbare du traitement des femmes dans la civilisation musulmane. C’est de la très mauvaise foi, cela sert les intérêts de l’islamisme, et cela nie la supériorité morale des sociétés libérales.

Marlène Schiappa, les femmes ne vous disent pas merci. Et surtout pas les musulmanes.

Sources: Twitter, Youtube

3 Commentaires

  1. En bonne gaucharde ,l elle est dans le déni permanent et l’indignation à géométrie variable , surtout en ce qui concerne les muzz !….
    Qu’elle retourne bosser au Bois de Boulogne , elle y sera plus utile !….

  2. Ce qu’elle dit est juste littéralement, mais c’est une généralité qui vise à noyer le poisson en relativisant et en gommant les différences.

    Pour reprendre les “concepts” “scientifiques” de la “sociologie” militante d’extrême-gauche (pour qui leur sociologie est un sport de combat, comme disait l’autre), la différence c’est que dans de nombreux pays, la violence conjugale est, selon leur vocable adoré, “systémique”, en plus d’être massive, généralisée et banalisée, alors que chez les européens c’est l’exception et sévèrement puni par la loi.

    Elle l’est particulièrement dans la religion musulmane, qui considère que 1. la femme est impure, 2; la femme est l’esclave de l’homme
    [l’islam ne conçoit les relations humaines et sociales que sous l’angle des relations maître-esclave].

    Mais ce n’est guère mieux en Inde, Pakistan, Afghanistan, en Indonésie, en Afrique, en Amérique Latine.

    Pourtant la gauche vient “courageusement” s’en prendre aux occidentaux, ceux qui les protègent le plus et donnent souvent plus de droits aux femmes qu’aux hommes. A vaincre sans péril…

    ___

    Beaucoup s’interrogent sur le silence des associations “féministes” et LGBT lorsque des “féminicides”, comme elles disent, sont commis par des “racisés”, notamment musulmans.

    L’aveuglement et le déni idéologiques gauchistes y ont leur part. Mais il y a aussi la Sainte Trouille : si elles s’en prenaient à l’islam et à la culture musulmane, elles savent bien qu’elles se retrouveraient avec une cible sur le dos et menacées de mort comme Mila, celle dont elles se gardent bien de prendre la défense. Pas folles, les guêpes! Elles savent que le musulman est légèrement moins inoffensif et nettement plus réactif que le Mâle Blanc Occidental.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici