Parmi les pires crises depuis 1850, la ruine du Liban est semblable à celle qui suit une guerre

Un manifestant brandit le drapeau libanais au milieu des flammes/DR
Un manifestant brandit le drapeau libanais au milieu des flammes/DR

Dans son rapport intitulé Le naufrage du Liban: Top 3 des pires crises mondiales”, la Banque mondiale soutient que “la crise économique et financière est susceptible de se classer parmi les 10, voire les trois épisodes de crise les plus graves au niveau mondial depuis le milieu du XIXe siècle”.

Alors que le Liban n’a pas remboursé la fraction due de sa dette l’an passé, sa monnaie a perdu environ 85% de sa valeur, plongeant dans l’extrême pauvreté celle qu’on appelait il y a quelques décennies  la Suisse du Moyen-Orient. Une catastrophe économique similaire à celle causée par une guerre.

La richesse du Liban qui s’est déjà effondrée de 6,7% en 2019 et de 20,3% en 2020, va continuer sa descente aux enfers, en chutant de près de 10% en 2021, et il n’y a “aucun tournant clair en vue”, souligne le rapport. La ruine de ces 18 derniers mois est largement causée par la gabegie de la classe politique corrompue du pays.

Résultat: plus de la moitié des Libanais vivent désormais sous le seuil de pauvreté national, avec une population payée dans une monnaie locale qui ne vaut plus rien. Avec l’explosion du chômage, beaucoup de Libanais ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins essentiels, comme les soins de santé, alerte le rapport.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici