Clockwork, Marseille! Tabassé gratuitement par une bande de “jeunes”, il est laissé pour mort

Image d'illustration/Orange Mécanique
Image d'illustration/Orange Mécanique

La semaine dernière, un homme de 45 ans qui se promenait avec son amie dans le quartier du Panier, à Marseille, a été attaqué sans mobile apparent par quatre “jeunes” qui l’ont roué de coups et l’ont laissé pour mort. La victime a été plongée dans le coma. Ses agresseurs, tous âgés de 20 ans, ont été interpellés.

Lundi 24 mai, en fin de journée, Richard, un homme de 45 ans se promenait à pied à avec son amie dans le quartier pittoresque du Panier, dans le IIe arrondissement de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.

Soudain, alors que le couple empruntait le boulevard Schuman, un groupe de quatre “jeunes” s’est jeté sans raison sur le quadragénaire et s’est mis à le tabasser à coups de pied et de poing et même à l’aide d’un lourd madrier de bois!

Ce véritable lynchage a duré plusieurs minutes sous les yeux horrifiés de l’amie de la victime qui a fini par prendre la fuite en courant. Laissant leur proie pour morte, les “jeunes” se sont alors volatilisés dans les rues.

Bien que grièvement blessé, l’homme a repris un peu ses esprits et a pu regagner son domicile du XVIe arrondissement. Mais, dans la nuit, son état de santé s’est dégradé et il a du être hospitalisé pour un hématome sous-dural qui l’a plongé dans le coma.

Après un séjour en soins intensifs, le blessé a pu finalement être tiré d’affaire mais, selon l’avis médical, il a frôlé la mort. Le nombre de jours d’ITT qui lui ont été attribués pour ses graves blessures n’a pas été communiqué.

Grace à des images de vidéosurveillance ayant fixé toute la scène de l’agression, les auteurs ont été identifiés et interpellés lors d’une patrouille dans le quartier le vendredi suivant. Tous âgés de 20 ans, ils ont été placés en garde à vue.

Les auditions de ces quatre membres d’une bande de racailles bien connue dans l’arrondissement n’ont pas apporté d’éclaircissement sur les raison de ce véritable massacre. “On a eu un mauvais trip” aurait simplement déclaré l’un d’eux, faisant sans doute référence au protoxyde d’azote que le quatuor avait consommé ce jour-là.

À l’issue de leur garde à vue, les quatre “jeunes”, dont le profil ou les éventuels antécédents judiciaires n’ont pas été révélés, devaient être déférés au parquet de Marseille en vue d’une mise en examen et d’une incarcération.

Source: La Provence

1 COMMENTAIRE

  1. Mauvais tripe , mon cul ; 15ans ferme pour tentative d’assassin en bande organisé sans remise de peine possible pour les schmouldus.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici