Le Drian confirme: un journaliste français s’est bien fait enlever par les djihadistes au Mali

Olivier Dubois / Photo: Twitter
Olivier Dubois / Photo: Twitter

Jean-Yves Le Drian a confirmé dimanche que le journaliste français Olivier Dubois était probablement l’otage d’un groupe djihadiste au Sahel.

Le journaliste est apparu au début du mois dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle il disait avoir été enlevé en avril dans le nord du Mali par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), branche locale d’Al Qaïda, et avait appelé à l’aide les autorités françaises.

Le gouvernement n’avait jusque-là confirmé que sa disparition. “Tout nous laisse à penser qu’il est otage d’un groupe djihadiste“, a déclaré sur RTL/LCI le ministre français des Affaires étrangères.

Je m’appelle Olivier Dubois, je suis français, je suis journaliste, j’ai été kidnappé à Gao le 8 avril 2021 par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans“, déclare-t-il, assis en tailleur sous une tente.

Je m’adresse à ma famille, à mes amis et aux autorités françaises pour qu’elles fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour me faire libérer“, demande-t-il.

La France intervient militairement au Mali depuis 2013 pour lutter contre des islamistes armés qui menaçaient alors la capitale Bamako après avoir pris le contrôle du nord du pays. Cette intervention s’inscrit désormais dans le cadre plus large d’une coalition de cinq pays du Sahel confrontés à des degrés divers à une menace djihadiste.

Le GSIM a revendiqué en décembre et janvier derniers la mort de cinq militaires français dans deux attaques distinctes au Mali.

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans est une organisation militaire et terroriste, d’idéologie salafiste djihadiste, formée le 1er mars 2017 pendant la guerre du Mali. Il naît de la fusion d’Ansar Dine, des forces d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans le Sahel, de la katiba Macina et de la katiba Al-Mourabitoune.

Fin 2017, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans compte un peu plus de 500 hommes, selon les services de renseignements français. En août 2018, on parle déjà de 2000 hommes.

Sources : Reuters/ LCI/ Twitter

1 COMMENTAIRE

  1. aaahhh, le vieux Yves. encore une fois il déclare, selon l’auteur de l’article, ” que le journaliste Olivier DUBOIS était “” PROBABLEMENT “” l’otage d’un groupe “” etc… et ça c’est les “affaires étrangères” d’un pays européen !!! quel humour !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici