Russie. Une fusillade dans une école de Tatarstan fait plusieurs dizaines de victimes [VIDEOS]

Le tireur de Kazan arrêté / Photo: DR
Le tireur de Kazan arrêté / Photo: DR

Sept élèves et un enseignant ont été tués et plusieurs autres blessés par balles après qu’un homme armé eut ouvert le feu dans une école de la ville russe de Kazan, dans une attaque qualifiée de terroriste.

Mardi, un jeune de 19 ans a ouvert le feu sur un établissement d’enseignement secondaire, dans la ville de Kazan, la capitale du Tatarstan. En plus de la fusillade, il y a eu aussi une explosion qui a endommagé des portes et des vitres ont été brisées.

Selon des informations non officielles, le bilan toujours provisoire de la fusillade est de 13 morts et de 27 blessées. Parmi les morts se trouvaient 11 étudiants, un enseignant et un gardien. En outre, 27 autres personnes ont été blessées. Parmi ceux-ci, 16 personnes ont été hospitalisées, dont 12 enfants.

L’assaillant a été arrêté. Il s’agit d’Ilnaz Galyaviev, un ressortissant local, né en 2001. Il s’est avéré qu’il avait une arme officiellement enregistrée, dont le permis de port avait été établi à son nom.

Une opération antiterroriste a été lancée et le président de la république du Tatarstan, Rustam Minnikhanov a convoqué son conseil de sécurité.

Dans les vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir que certains enfants fuient en sautant par les fenêtres du troisième étage de l’école, qui en compte quatre, alors que des coups de feu retentissent. Pour deux d’entre eux la chute a été fatale.

Le président du Tatarstan, Rustam Minnikhanov, a déclaré qu’un garçon de 19 ans, qualifié de “terroriste”, avait organisé la fusillade, sans pour le moment préciser les motivations du tireur.

Nous avons perdu sept enfants, quatre garçons et trois filles. 16 personnes, 12 enfants et quatre adultes, sont à l’hôpital“, a déclaré Roustam Minnikhanov à la télévision publique.

Le terroriste a été arrêté. C’est un jeune de 19 ans qui était officiellement enregistré comme propriétaire d’armes à feu“, a-t-il poursuivi, indiquant qu’il n’y avait pas lieu de penser qu’une autre personne était impliquée dans l’attaque.

Une enquête pour ce meurtre de masse a été ouverte en vertu de l’article 105 du Code pénal de la Fédération de Russie (meurtre de deux personnes ou plus). Demain a été déclaré jour de deuil dans la République du Tatarstan.

Les fusillades dans les écoles sont rares en Russie. L’une des dernières attaques de ce type a eu lieu en 2018 en Crimée, la péninsule ukrainienne annexée par Moscou, lorsqu’un élève a tué 19 personnes avant de se suicider.

La ville de Kazan, située à environ 725 kilomètres à l’est de Moscou, est la capitale du Tatarstan, une région autonome à majorité musulmane.

À la demande immédiate de certains hommes politiques, dans le contexte de la fusillade de Kazan, de rétablir la peine de mort pour le meurtre d’enfants dans le Code pénal de la Fédération de Russie, la Cour constitutionnelle russe a exclu de lever le moratoire sur la peine de mort.

En revanche, la fusillade de Kazan servira à Vladimir Poutine pour restreindre l’accès à la possession légale des armes à feu, en réalisant ainsi le programme de la gauche américaine anti-armes et des écolos européens anti-chasse.

Le chef de la Garde nationale a été chargé par Poutine d’élaborer un nouveau règlement sur la circulation civile des armes tandis que le porte-parole de la présidence a affirmé: “Le fait est que parfois certains types d’armes légères sont enregistrés comme armes de chasse, mais sont utilisées comme fusils d’assaut. Cela sera également résolu de toute urgence.

Sources : Reuters/ AP/ RIA Novosti/ Kazan.ru/ Twitter

Devenu islamiste, un ado de 16 ans attaque les policiers au cocktail Molotov et au couteau

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici