Macron prend une grosse claque dans sa gueule. L’Assemblée rejette le “pass sanitaire”

Emmanuel Macron Photo: Wikimedia Commons
Emmanuel Macron Photo: Wikimedia Commons

Ce mardi 11 mai, l’Assemblée nationale a rejetté à la surprise générale l’article clé du projet de loi de sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire qui imposait l’indésirable “pass sanitaire”. La Macronie s’est fait lâcher par ses alliés du Modem qui ont voté contre pour protester contre le flou de ce texte.

Les députés ont rejeté l’article 1er par 108 voix contre 103. “Il n’y a pas eu de dialogue et d’écoute” sur “les lignes rouges” du texte, au sein de la majorité, a expliqué Philippe Latombe (MoDem), soulignant l’unanimité de son groupe contre l’article liberticide. Le gouvernement peut encore demander une seconde délibération.

Les députés Modem, très mécontents du déroulé des débats sur le projet de loi “gestion de sortie de crise sanitaire”, avaient averti dans la journée la Macronie de rejeter le texte s’il n’était pas amendé, notamment sur le “pass sanitaire” jugé trop flou.

La Macronie veut asservir les Français au “pass sanitaire”, dont le but est de ne pas laisser d’autre choix que celui de se faire vacciner ou de présenter un test PCR négatif, ou encore d’attester être immunisé contre la Covid-19 pour voyager, ou pour se rendre dans certains lieux. Cet instrument du totalitarisme est actuellement imposé par la dictature communiste chinoise.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici