À Londres, le maire musulman de gauche, Sadiq Khan, gagne la réélection, mais sa majorité s’effrite

Sadiq Khan / Photo: Flickr
Sadiq Khan / Photo: Flickr

Le maire musulman de gauche de Londres, Sadiq Khan, restera au pouvoir pendant au moins trois années supplémentaires après sa victoire samedi soir, face à son adversaire du Parti conservateur, Shaun Bailey.

Malgré des mois de sondages prédisant une victoire écrasante du travailliste Sadiq Khan, il n’a finalement devancé le relativement peu connu conseiller municipal de Londres que par une faible marge de 40 % contre 35,3 % au premier tour du système de vote préférentiel de Londres.

Sadiq Khan n’a pas réussi à obtenir une majorité au premier tour, mais il l’a finalement emporté au second tour, lorsque les votes de seconde préférence ont été comptabilisés. Le travailliste a obtenu 1 206 034 voix (55,2%) contre 977 601 voix (44,8%) pour Shaun Bailey, soit une majorité de 208 533 voix.

C’est moins que les résultats de Khan en 2016, lorsque 1 310 143 voix lui ont donné 56,8% et une majorité de 315 529 voix sur son principal rival, le conservateur Zac Goldsmith.

Ces résultats en baisse démontrent une fois de plus les problèmes politiques auxquels est confronté le parti travailliste, qui a subi une série de défaites dans tout le pays lors des élections de cette semaine.

Au cours de son premier mandat, Sadiq Khan a choisi de donner plus d’importance à la politique de gauche sociétale, comme la surveillance “antiraciste” d’Internet. Un organisme de police de la pensée, dotée d’un budget de 1,7 million de livres sterling, avait enquêté sur 1612 cas de “haine en ligne” sur une période de deux ans, mais n’avait obtenu que six condamnations.

Sadiq Khan s’est également engagé dans la guerre contre le patrimoine britannique, dans le sillage du mouvement Black Lives Matter en Grande-Bretagne. Il a créé une “Commission pour la diversité dans le domaine public” de type Garde rouge pour définir le caractère “raciste” ou “colonialiste” des monuments historiques et statues à Londres.

Le candidat de la droite, Shaun Bailey a profité de son discours pour souligner les échecs du mandat de Sadiq Khan, en particulier la spirale des crimes à l’arme blanche dans la capitale.

Bailey, un Britannique d’origine jamaïcaine, a déclaré à Khan, d’origine pakistanaise: “J’espère que vous profiterez de cette occasion pour vous concentrer sur le fait que les personnes qui me ressemblent ont quatre fois plus de chances d’être assassinées que les personnes qui vous ressemblent.

Pendant le mandat de Khan, la criminalité a massivement augmenté dans la capitale de Grande-Bretagne, avec plus de 100 homicides par an enregistrés à Londres pendant six années consécutives. Depuis son arrivée au pouvoir, les crimes au couteau ont augmenté de plus de 50%.

Dans les villes britanniques dirigées par la gauche, on apprend aux ados à soigner les blessures par arme blanche

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici