Le monde à l’envers. Des clandestins attaquent trois préfets en justice pour les avoir dégagés

Image d'illustration/ Photo: Flickr
Image d'illustration/ Photo: Flickr

Les préfets de la Seine-Saint-Denis, de la région d’Île-de-France, ainsi que le préfet de police de Paris Didier Lallement, font l’objet d’une plainte notamment des chefs de “complicité de violences volontaires” pour avoir procédé à l’évacuation de deux campements sauvages de clandestins en novembre dernier.

La plainte a été déposée par 34 clandestins et deux associations complices dont Utopia56. Totalement hallucinant, pour avoir simplement libéré l’espace public de l’occupation indésirable d’immigrés, les autorités sont désormais poursuivies par ceux dont la présence sur le territoire est pourtant illégale.

Les clandestins veulent faire la loi et se faire obéir des Français, dont ils réclament d’être nourris et logés à leurs frais. Afin de forcer les autorités à céder à leurs exigences, ils établissent des campements sur la voie publique, au mépris de la tranquillité des innocents riverains, pris en otage pour cette occasion.

Les grands médias acquis à cette cause immorale, avaient tenté en vain de créer un scandale sur l’évacuation, mais l’opinion publique ne s’était pas montrée dupe de cette désinformation sournoise. En sera-t-il autant d’une justice qui adoube les passeurs de clandestins, sous prétexte qu’ils ne touchent pas d’argent?

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Voila le vrais visage des ces associations gauchistes , aider a outrance les clandestins au mépris de toutes les lois de la république mais en les utilisant pour forcer les autorités a fournir argent , logement , travail, papiers au détriment de ceux entré légalement sur notre territoire.
    Il est urgent de faire le ménage dans le monde associatif en interdisant toutes celles qui ne défendent pas la culture, le patrimoine français ancestral en commençant par leur couper les subventions qu’elles touchent .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici