Le militant antifa Antonin Bernanos autorisé à revenir à Paris où il a commis des violences

Antifa / Photo: Capture d'écran YouTube
Antifa / Photo: Capture d'écran YouTube

Figure de la violence antifa, Antonin Bernanos a bénéficié depuis mardi 4 mai de la levée de son obligation de résider dans une maison familiale de la région nantaise, et de l’interdiction de sortir du secteur. Il va ainsi pouvoir rejoindre ses complices en région parisienne, où il a déjà sévi à de nombreuses reprises.

L’émeutier aura obligation de résider à Paris et de pointer tous les mois dans un commissariat de la capitale. “Il pourra rentrer en région parisienne retrouver sa famille et ses camarades”, s’est réjoui sur Twitter l’Action antifasciste Paris banlieue (AFA), dont le compte Twitter ne souffre d’aucun problème.

L’étudiant en sociologie de 26 ans a été condamné une première fois à une peine de 5 ans de prison – dont 2 avec sursis – pour avoir participé à la violente attaque d’une voiture de police en mai 2016, quai de Valmy à Paris.

Sa peine purgée, il a été réincarcéré pour avoir participé à une rixe contre des identitaires dans la nuit du 15 au 16 avril 2019, à proximité de Notre-Dame de Paris alors en feu. Alors que la justice a confirmé la dissolution de Génération Identitaire, qui n’a jamais été incriminé dans ce genre de violences, l’Action antifasciste, elle a toujours pignon sur rue.

Source: AFP

2 Commentaires

  1. Ben voyons on connait maintenant véritablement le bras armer de LREM .
    Pour Macron et ses potes les Antifa peuvent continué tranquillement a exister, a détruire ce qui reste de ce pays; alors que les mouvements patriotiques sont a détruire et les personnes qui y sont a mettre en prison.

    • Le premier de ces mouvements, dont je me souvienne, avait été créé par Mitterrand : touche pas à mon pote. Il faut voir ce que sont devenus leurs membres.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici