La gauche demande des comptes à la police brésilienne d’avoir débarrassé Rio des gangsters

Image d'illustration / Photo: Twitter
Image d'illustration / Photo: Twitter

Après l’impressionnante opération anti-drogue de la police de Rio de Janeiro, dans la favela de Jacarezinho, un juge de la Cour Suprême a ordonné vendredi 7 mai d’enquêter sur deux vidéos, dont l’une “montre une action qui, en théorie, pourrait représenter une exécution extrajudiciaire”.

La police a mené cette opération dans une base du “Comando Vermelho” (le “Commando rouge”), le plus important gang de trafic de drogue de Rio de Janeiro, qui fait vivre l’enfer aux habitants de la favela, en enrôlant notamment des enfants et des adolescents. Cette démonstration de force des policiers a fait hurler la gauche qui pleure les gangsters.

Des habitants ont raconté avoir vu des cadavres gisant au milieu de mares de sang dans les ruelles. Une femme a confié qu’un jeune avait été abattu à l’intérieur de sa maison, où il s’était réfugié après avoir été blessé par balle. Pendant le raid, 27 “suspects” ont été éliminés par les forces de l’ordre.

La police assure avoir suivi les procédures avant d’ouvrir le feu et avoir saisi d’importantes quantités de drogue et d’armes à feu. Un policier est d’ailleurs mort d’un tir en pleine tête et ses funérailles ont donné lieu à un hommage ému de la part de ses collègues et des mouvements qui demande la sécurité dans un Brésil gangrené par la violence et la drogue.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici