Un policier tué par balles en Avignon lors d’une opération anti-drogue

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Un policier est décédé après avoir été touché par balles lors d’une opération anti-drogue mercredi après-midi dans le centre-ville d’Avignon, a déclaré le gouvernement, confirmant des informations rapportées plus tôt de source syndicale.

D’après une source syndicale, l’auteur des coups de feu est toujours en fuite.

Un de nos policiers a été mortellement blessé, ce soir, à Avignon, alors qu’il était en intervention“, a déclaré sur Twitter le Premier ministre, Jean Castex, ajoutant que “tout est mis en oeuvre pour que cet acte odieux ne reste pas impuni“.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé qu’il se rendrait sur place dans la soirée. S’exprimant lui aussi via le réseau social, Gérald Darmanin a indiqué que “plusieurs policiers ont été la cible de tirs” lors d’une opération anti-drogue à Avignon.

Les faits se sont produits en fin d’après-midi, vers 18h30, dans le secteur de la rue des Teinturiers, à proximité d’un point de deal notoire, a déclaré la source syndicale.

Au moment de procéder au contrôle de plusieurs individus pris en flagrant délit de transaction de stupéfiants, l’une de personnes contrôlées a sorti alors une arme de poing et tiré sur les policiers, touchant l’un d’entre eux à deux reprises.

Les autres policiers ont répondu par un tir de riposte, mais le meurtrier a réussi à prendre la fuite sur une trottinette.

Vincent Dath, secrétaire zonal adjoint d’Alternative Police, a déclaré que la victime était père de jeunes enfants.

Il s’agissait d’une mission banale sur un point de ‘deal’ connu. La police judiciaire mène l’enquête“, a-t-il dit.

Source: Reuters/ BFM/ Twitter

2 Commentaires

  1. J’habite Avignon, cette ville est comme tant d’autre, perdue.
    Tour à tour, les différents politiciens en charge de la ville ont laissé les quartiers devenir des enclaves avec leurs propres lois, ouvertement anti-France et anti-tout-ce-qui-représente-la-France.
    Mais à chaque fois, on déplore les effets de ces politiques en les replaçants comme si rien ne s’était passé, parce que le matraquage anti-RN fonctionne “surtout pas le RN, ils sont fascistes, nazis…” tout en se voilant la face envers ceux qui sont anti-France sans les traiter de fascistes, nazis, terroriste…car cela ne serait pas très “bien pensant”.
    Mes condoléances pour ce policier mais ça ne sera pas le dernier bien que nous aurons encore et toujours les mêmes assurances de la part de “nos” politiciens “cela ne restera pas impuni”, “nous allons nous mettre à agir”…
    Les policiers prêtent serment de protéger la Nation et les citoyens français ; une partie de plus en plus grande des “français” haïssent la France, les français et ceux qui la/les représentent, autrement dit, ce sont les ennemis de la France, qu’attendent les policiers pour commencer à utiliser les balles réelles qui leur sont fourni ?
    Qu’attendent les militaires pour combattre dans cette guerre à sens unique (et bien oui, combien de vrais français – peut importe l’origine ou la foi, je parle de ceux qui aiment la France et ce qu’elle peut apporter – ont assassiné des personnes anti-France = 0, combien d’anti-France, anti-français ont assassiné, violé, agressé = trop pour avoir un chiffre précis) qui détruit nos vies, notre avenir.
    Les anti France, hors de France et les représentants de la France n’auront plus rien à craindre (ou beaucoup moins).
    La France est en guerre, si la police qui essuie des tirs reçoit l’ordre de ne pas répliquer, ceci deviens un ordre contraire à la fonction (car un policier peut invoquer la légitime défense) ce qui constitue un délit : si un ordre contraire à la fonction est donné, il est du droit et du devoir de déroger à cet ordre. L’officier référer devra procéder à l’arrestation et à la mise en examen du référant.
    La France est en guerre, aux armes citoyens puisque les gouverne&ments ne veulent rien faire et que rien ne soit fait, le peuple est en droit (constitution) de se défendre lui-même.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici