À cause d’un agriculteur, la France a perdu un morceau de son territoire à l’avantage de la Belgique

Une borne 1819 / Photo: Twitter
Une borne 1819 / Photo: Twitter

Pour faire passer son tracteur, un agriculteur belge a, par inadvertance, agrandi le territoire de son pays au détriment de celui de la France. En effet, pour faire de la place pour son engin agricole, il a déplacé de 220 centimètres une borne qui marque la frontière entre les deux pays.

La nouvelle frontière a été remarquée par un passionné d’histoire qui se promenait le long de la frontière dans la forêt. La pierre en question, remontant à 1819, a été visiblement bougée de son emplacement habituel.

Le brave homme a déplacé une borne marquant la frontière avec la France de 2,20 mètres dans le territoire français, afin d’agrandir sa propriété. La géolocalisation de la borne en 2019 a rapidement permis de constater la modification du tracé original de la frontière.

Loin de provoquer un incident diplomatique, la bévue a été prise à la rigolade par les autorités locales concernées.

J’étais content, ma ville était plus grande“, a lancé David Lavaux, maire du village belge d’Erquelinnes, à la chaîne de télévision française TF1. “Mais le maire de Bousignies-sur-Roc n’était pas d’accord“.

Nous devrions pouvoir éviter une nouvelle guerre frontalière“, a déclaré en plaisantant Aurélie Welonek, maire de Bousignies-sur-Roc, à La Voix du Nord.

Les autorités belges prévoient de demander à l’agriculteur de remettre la borne frontalière à son emplacement d’origine. Ils espèrent ne pas impliquer une commission frontalière franco-belge, qui est en sommeil depuis plus de 90 ans.

S’il fait preuve de bonne volonté, il n’y aura pas de problème, nous réglerons cette question à l’amiable“, a déclaré David Lavaux.

La frontière franco-belge s’étend sur 620 km, au nord-est de la France et au sud-ouest de la Belgique. C’est la deuxième plus longue frontière terrestre de la France métropolitaine après la frontière avec l’Espagne (plus longue de 3 km).

Le tracé de la frontière découle des limites qui ont été précisées par le Traité des Limites (Traité de Courtrai) du 28 mars 1820 signé entre les Royaumes de France et des Pays-Bas, souverain de ces terres avant la création de la Belgique.

Sources : La Voix du Nord/ TF1/ Sudinfo

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici