Une plateforme pédophile à coloration homo, avec 400 000 membres enregistrés, fermée par la police allemande

Image d'illustration / Photo: Pxhere
Image d'illustration / Photo: Pxhere

Le parquet allemand a annoncé lundi avoir démantelé l’une des plus grandes plateformes internationales de darknet pour la pornographie enfantine, utilisée par plus de 400 000 membres enregistrés.

Les magistrats de Francfort ont indiqué dans un communiqué, en collaboration avec l’Office fédéral de la police criminelle, qu’à la mi-avril, trois suspects allemands, les administrateurs présumés de la plateforme “Boystown”, ont été arrêtés ainsi qu’un utilisateur allemand.

L’un des trois principaux suspects a été arrêté au Paraguay. Les autorités ont également perquisitionné sept bâtiments en rapport avec le réseau pornographique en Allemagne.

Les autorités ont déclaré que la plateforme était “l’une des plus grandes plateformes darknet de pédopornographie au monde” et qu’elle était active au moins depuis 2019. Les pédophiles l’utilisaient pour échanger et regarder des images pornographiques d’enfants et de bébés, provenant du monde entier.

La plupart des enfants présents sur le sites étaient des garçons, la clientèle étant en grande majorité homosexuelle.

Les procureurs ont écrit qu’ils avaient trouvé “des images d’abus sexuels les plus graves sur des bambins” parmi les photos et le matériel vidéo.

Une équipe dédiée de la police allemande a enquêté pendant des mois sur la plateforme, ses administrateurs et ses utilisateurs, en coopération avec Europol et les autorités chargées de l’application de la loi des Pays-Bas, de la Suède, de l’Australie, des États-Unis et du Canada.

Les trois principaux suspects sont un homme de 40 ans originaire de Paderborn, un homme de 49 ans originaire de Munich et un homme de 58 ans originaire du nord de l’Allemagne résidant au Paraguay depuis de nombreuses années. Ils travaillaient en tant qu’administrateurs du site et donnaient des conseils aux membres sur la manière d’échapper aux forces de l’ordre dans l’utilisation de la plateforme de la pornographie enfantine illégale.

Un quatrième suspect, un homme de 64 ans originaire de Hambourg, est accusé d’être l’un des utilisateurs les plus actifs de la plateforme, ayant prétendument téléchargé plus de 3500 publications.

L’Allemagne a demandé l’extradition du suspect qui a été arrêté au Paraguay.

Aucun nom n’a été donné, conformément à la réglementation allemande sur la protection de la vie privée.

Après les perquisitions de la mi-avril, la plateforme en ligne a été fermée.

Source: Die Welt

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici