Blanquer siffle la fin de la récré pour les gauchistes. L’écriture dite “inclusive” sera exclue de l’école

Jean-Michel Blanquer/DR
Jean-Michel Blanquer/DR

Dans une interview au JDD, le ministre de l’Éducation nationale a rappelé que l’usage de la novlangue désignée comme: “écriture inclusive” était interdit dans l’administration, mais également dans l’enseignement, notamment car cela trouble l’apprentissage des élèves dyslexiques.

Alors que les sénateurs organiseront le 6 mai prochain un débat autour du thème “Écriture inclusive: langue d’exclusion ou exclusion par la langue”, Jean-Michel Blanquer a indiqué que la langue française “ne doit pas être triturée ou abîmée”.

“Mettre des points au milieu des mots est un barrage à la transmission de notre langue pour tous, par exemple pour les élèves dyslexiques”, explique-t-il, en rappelant l’existence de la circulaire d’Édouard Philippe en 2017, qui interdisait l’usage administratif de cette écriture. “Nous allons clarifier le fait que c’est vrai aussi dans nos usages pédagogiques”.

“Il nous apparaît aujourd’hui que l’écriture inclusive est discriminante pour les enfants qui souffrent d’un handicap cognitif, auditif ou visuel. De fait, elle exclut plus qu’elle n’inclut”, a rappelé il y a un mois Sophie Audugé, déléguée générale de l’association SOS Éducation, dont l’association “Non à l’écriture inclusive” a récolté plus de 50 000 signatures.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici