“Assez d’alarmisme!” Un expert italien demande d’arrêter de faire peur aux gens avec le variant indien

Le professeur Francesco Vaia / Photo: Facebook
Le professeur Francesco Vaia / Photo: Facebook

Le directeur de l’Institut italien des maladies infectieuses, Spallanzani, le professeur Francesco Vaia demande d’arrêter de faire peur aux gens avec “le variant indien” qui n’est ni plus contagieux, ni plus mortel. “Assez d’alarmisme“, dit-il. “Il n’y a pas de données

Net, clair, précis, le professeur Francesco Vaia a expliqué sur les réseaux sociaux et dans les médias à pourquoi les variantes de la Covid-19 ne doivent pas nous effrayer.

La variante indienne sera comme la variante anglaise, évitons de faire peur à l’opinion publique: nous n’allons pas tous mourir“, nous rassure-t-il. “Il est habituel, normal pour le virus de muter. Il doit y avoir beaucoup de mutations. Notre travail consiste à les séquencer, à les isoler et à les étudier afin de pouvoir calibrer les vaccins et les anticorps.

Nous nous inquiétons de manière prématurée et inopportune, nous n’avons même pas encore étudié la variante indienne“, affirme le scientifique. “De plus, nous pouvons empêcher la transmission de la variante en effectuant des prélèvements et en appliquant une quarantaine.

Le directeur de l’Institut des maladies infectieuses a lancé un long appel sur Facebook invitant la société et les institutions au calme. “N’effrayons pas les gens avec des tons trop alarmistes sur les variantes, maintenant celle de l’Inde. Il n’y a encore aucune donnée, je répète, aucune donnée, qui nous permette de dire que c’est plus méchant ou plus contagieux. Nous devons combattre le virus, pas les variantes spécifiques.

L’éminent médecin italien lance un appel à l’optimisme. “Allons de l’avant, poursuivons les mesures préventives, le vaccin et les thérapies innovantes et à domicile, et nous nous en sortirons“, dit-il.

Il appelle à lever les restrictions sanitaires. “Ouvrons et faisons respirer notre société, nos enfants, revenons progressivement à la normale”. Il demande aussi à ne pas prêter l’oreille “à ceux qui annoncent des catastrophes et une pandémie sans fin”.

“Je vous en prie“, dit le professeur Francesco Vaia, “soyons rigoureux dans l’application des règles et sereins dans la perspective de réussir à vaincre notre ennemi“.

Francesco Vaia est le directeur de l’Institut italien des maladies infectieuses Spallanzani. Pendant la pandémie de Covid-19, c’est justement l’Institut Spallanzani qui a été le premier centre de recherche en Europe à isoler la séquence génomique du SRAS-CoV-2 et à la télécharger dans la GenBank, une base de données de la séquences d’ADN en libre accès.

Source: Facebook/ It Tempo

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici