L’administration Biden chamboule tout, même la guerre : les futurs conflits ne ressembleront pas aux “vieilles guerres”

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Les États-Unis doivent se préparer à un potentiel futur conflit qui ne ressemblera guère aux “vieilles guerres” qui ont longtemps accaparé le Pentagone, a déclaré vendredi le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, dans son premier discours politique.

Lloyd Austin a appelé à exploiter les progrès technologiques et à améliorer les opérations militaires coordonnées à l’échelle mondiale pour “comprendre plus vite, décider plus vite et agir plus vite.”

La façon dont nous combattrons dans la prochaine grande guerre sera très différente de la façon dont nous avons combattu dans les dernières“, a déclaré le secrétaire à la Défense lors d’un voyage au Commandement américain du Pacifique, basé à Hawaï.

Lloyd Austin n’a pas mentionné explicitement des rivaux comme la Chine ou la Russie. Mais ses remarques sont intervenues alors que les États-Unis entament leur retrait d’Afghanistan, prévu par l’administration Trump, dans le but de mettre fin à la plus longue guerre des États-Unis.

Avec ce retrait, le Pentagone va être obligé de redéfinir les priorités de la géopolitique américaine. Un accroissement des tensions dans le Pacifique, notamment autour de la Chine, ces derniers mois, indique la priorité de l’engagement.

Les remarques du secrétaire américain à la Défense n’ont pas semblé prescrire des actions spécifiques ou prédire un conflit particulier. Il a plutôt semblé décrire les objectifs généraux, quelque peu vagues, qui guideront le Pentagone sous l’administration Biden.

Source: Reuters

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici