Les gendarmes encore attaqués par une bande de racailles dans un petit village de l’Ardèche

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Au lendemain d’une flambée de violences à Largentière, d’ordinaire un paisible petit village du sud de l’Ardèche, les gendarmes ont à nouveau été attaqués par une dizaine d’assaillants. Comme la veille, les racailles ont formé une barricade de poubelles, près de l’ancien tribunal, dans la nuit du lundi au mardi 27 avril.

Les émeutiers ont utilisé des fumigènes et des mortiers d’artifice pour frapper les forces de l’ordre. Par chance, aucun dégât conséquent n’est à déplorer, si ce n’est un véhicule touché par des projectiles.

Comme lors de la précédente escarmouche, les rampants se sont dispersés à l’arrivée des renforts, afin de se planquer dans les petites rues. Après les guérillas urbaines quotidiennes dans les banlieues, des guérillas rurales se propagent désormais dans les petites communes.

La veille, les forces de l’ordre avaient essuyé ce type d’Intifada par des assaillants aux visages dissimulés. Aucune interpellation n’avait eu lieu. Les autorités ne comprennent pas cette explosion de violence, et évoquent un phénomène de  “mimétisme” propre à singer les cités. La faiblesse affichée des pouvoirs publics encourage les émeutiers dans leurs violences.

Source: Le Dauphiné Libéré

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici