La gauche supprime la liberté de se défendre, mais c’est la Cour Suprême qui aura le dernier mot

Mark et Patricia McCloskey défendant leur propriété/Twitter
Mark et Patricia McCloskey défendant leur propriété/Twitter

La Cour suprême des États-Unis a accepté ce lundi de statuer prochainement sur une loi new-yorkaise liberticide, bafouant les droits fondamentaux des citoyens américains, en les empêchant de posséder des armes dans le but de se défendre.

L’État de New York gouverné par le parti démocrate a accordé des permis de port d’armes à deux citoyens new-yorkais mais uniquement pour se rendre à des stands de tir ou à la chasse, et non à des fins d’autodéfense. Une violation flagrante du deuxième amendement de la Constitution américaine qui garantit le droit au port d’armes pour chaque citoyen.

Après avoir perdu devant des tribunaux fédéraux, ils ont fait appel à la Cour suprême, qui a accepté leur recours, et qui devra donc répondre à la question: “Est-ce que le refus de l’État d’accorder aux plaignants des permis de porter des armes dissimulées à des fins d’autodéfense viole le deuxième amendement” de la Constitution?

Si la réponse est bien évidemment oui, le jugement de la plus haute juridiction des Etats-Unis est fortement attendu, car il permettrait de mettre un terme aux abus de pouvoir de la gauche, qui fait depuis longtemps la chasse à cette liberté inaliénable des Américains, que Joe Biden veut restreindre.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. La cour suprême américaine étant majoritairement Républicaine , il ce pourrait bien que L’État Démocrate de New York est un retour de bâton.
    Suite au vol des élections par les démocrates , il est sur et certains que les républicains a chaque fois qu’ils en auront l’occasion , fassent mordre la poussière aux démocrates .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici