Campagne écolo “anti-boomers : Bayou s’écrase sous les critiques

Julien Bayou/Photo: DR

FL24 a été l’un des premiers médias à vous informer de la campagne insultante du candidat EELV à la présidence de la région Île-de-France Julien Bayou, qui avait trouvé pertinent de dénigrer les “boomers“, soit tout personne de plus de 55 ans.

Le retour de bâton est aussi terrible que justifié pour ce petit politicard âgé d’à peine trente ans, que sa qualité d’avocat n’a pas empêché de commettre une grave faute de communication… voire plusieurs, puisqu’il s’est aussi nommément attaqué à Alain Finkielkraut et Éric Zemmour, qui sont parfaitement en droit de porter plainte.

Les critiques n’ont pas cessé de fuser à son encontre tout au long du week-end. “Cette campagne elle dit : ‘On ne regarde pas les gens comme des citoyens, on les regarde comme appartenant à une catégorie, une communauté’, et que c’est la catégorie et la communauté qui font le vote”, a par exemple réagi François Bayrou, hier, sur BFMTV.

POUR EN SAVOIR PLUS: Campagne écolo anti-boomers: Julien Bayou rétropédale… et s’enfonce encore plus

Négativer une catégorie de concitoyens pour ce qu’ils sont, c’est une discrimination. L’âgisme est hélas la plus banale et la plus admise des discriminations, cette affiche en est un exemple. Comme toute discrimination, elle repose sur des stéréotypes“, tweetait de son côté l’ex-député socialiste Jérôme Guedj, directeur de l’Observatoire des politiques sociales de la Fondation Jean-Jaurès.

Julien Bayou a donc été forcé d’admettre une “erreur”, mais sans en assumer la paternité: dans un long tweet publié ce dimanche 25 avril, il a prétendu que sa “conception de l’écologie est de rassembler l’ensemble des forces et des générations” et reconnu que “Le visuel ‘boomers’ était maladroit et blessant. Nous l’avons immédiatement retiré”.

“Je ne l’avais pas validé, mais j’en prends la responsabilité”, a courageusement affirmé le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts, préférant se défausser sur ses équipes de communication en guise de “fusible”. On serait en droit de s’attendre à ce qu’il démissionne… mais les “pastèques” (verts dehors, rouges dedans) n’ont pas cette dignité.

Il s’est même trouvé au moins un autre politicard gauchiste pour applaudir cette campagne calamiteuse et insultante. Sergio Coronado, l’ancien député EELV puis candidat de LFI aux européennes de 2019, parfaite illustration de la véritable nature ultra-gauchiste des pseudo-écolos “pastèques”.

“‘Ok Boomer!‘ peut être résumé par: Votre génération a connu le plein emploi, elle a consommé sans limites, n’a pas pris soin de la planète et vous voulez encore nous expliquer ce que nous devons faire? Vous avez échoué. Laissez-nous gérer maintenant'”, a-t-il déclaré.

Source: franceinfo

Campagne écolo anti-boomers: Julien Bayou rétropédale… et s’enfonce encore plus

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici