Fou! Castex démontre qu’il ne comprend absolument rien à l’argent

On ne le répétera jamais assez, car trop peu de Français l’ont compris: Jean Castex est certainement un des deux Premier Ministres les plus dépensiers de l’histoire de la Cinquième République, ex aequo avec Pierre Mauroy, lequel avait été un vrai champion pour ruiner la France de manière systématique.

Depuis son arrivée à Matignon, chaque jour, Castex jette par la fenêtre des quantités astronomiques de milliards d’Euros, toujours aux frais du contribuable français, déjà le plus pressuré du monde démocratique, et qui ne cesse de s’enfoncer plus profondément dans le piège de la dette publique.

Son Plan de Relance anti-Covid est une monstruosité économique, et plus les échéances électorales approchent, plus Castex fait chauffer la carte de crédit de l’État, plus le pays est pauvre, moins nous avons d’espoir de nous en sortir. Une vision de l’économie que le Premier Ministre exprime parfaitement dans son dernier tweet au sujet des prisons.

“Notre politique pénale ne peut pas être dictée par des contraintes d’ordre matériel”, déclare-t-il. Autrement dit: peu importe combien valent les prisons! C’est la méthode Castex: le coût des choses n’existe pas. L’argent est une donnée méprisable. On peut dépenser à l’infini, quand c’est pour la bonne cause.

Le problème est que Castex ne le pense pas seulement pour les prisons, mais pour tout, sans exception. Comme il estime que tout ce qu’entreprend l’État est crucial, urgent et obligatoire, il ne regarde jamais le prix sur l’étiquette. En quoi il ne diffère aucunement d’un ministre soviétique, pour qui l’économie est une blague, et la ruine de toute une nation est un détail.

Castex est dangereux parce qu’il est fou, inculte et bête. Il est fait pour le communisme. Il est encore plus à gauche qu’un Ayrault ou un Valls. Et il ne s’en rend même pas compte.

Un vrai homme politique se demande ce qu’il fait faire et combien ça pèse sur le dos du citoyen. Pour Castex, le citoyen est une fiction. Seule la technocratie existe.

Source: Twitter

3 Commentaires

  1. “Notre politique pénale ne peut pas être dictée par des contraintes d’ordre matériel”

    Soyons honnêtes, il veut dire que les jugements des tribunaux ne doivent pas être dictés par le manque de place en prison, ou les libérations anticipées par le besoin de “désengorger les prisons”.

    Sinon, le mal consistant à ne pas connaître la valeur de l’argent n’est pas propre à Castex, c’est le cas de tous les fonctionnaires, pour qui il tombe du ciel (des caisses de l’Etat, alimentées par la corne d’abondance des poches inextinguibles des contribuables), et en particulier des énarques.

    Hollande l’avait dit : l’argent de l’État, c’est gratuit.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici