Elle obtient un dédommagement de 750 000 dollars pour avoir accouché menottée

Image d'illustration / Photo: Adobe Stock
Image d'illustration / Photo: Adobe Stock

Une femme enceinte qui avait été menottée à un lit d’hôpital pendant des heures alors qu’elle était en train d’accoucher a conclu mercredi un arrangement à l’amiable avec la ville et plusieurs agents de la police de New York.

La mère de deux enfants, dont le nom n’a pas été révélé, arrêtée pour des faits d’agression qui ont ensuite été démenties, a reçu 750 000 dollars pour éviter un procès. Elle alléguait une détresse émotionnelle et la violation de ses droits.

Ce n’était pas mon projet de naissance. Je me suis sentie comme un échec pour mon enfant à naître parce que ce n’était pas quelque chose qui était prévu pour nous“, a déclaré aux médias la femme, qui s’est exprimée sous couvert d’anonymat. “Et j’en souffre encore“.

La femme a été arrêtée à son domicile le 17 décembre 2018 pour une agression mineure qui se serait produite la semaine précédente. Elle a commencé le travail le même jour.

Ses poignets et ses chevilles ont ensuite été menottés par la police pendant des heures alors qu’elle accouchait, sans la présence du père du bébé, selon la plainte qu’elle a déposée au tribunal du district Est de New York en octobre.

Mon seul soutien était l’infirmière qui m’aidait“, a déclaré la femme. “Personne – pas ma famille, pas mes amis – juste de parfaits inconnus“.

Au cours de cette épreuve, un agent aurait prétendu ne pas pouvoir retirer les menottes en raison d’une règle de procédure non précisée, selon la plainte.

L’agent a finalement accepté de les enlever après que des infirmières lui ont dit qu’elle “devait commencer à pousser et que les menottes l’empêchaient de recevoir une péridurale“, indique la plainte.

L’accusation d’agression portée contre la femme, la raison de son interpellation, a ensuite été rejetée et classé.

Le premier souffle que ce bébé a eu sur cette terre est né de la violence. Ce que la police de New York lui a fait, c’était de la violence“, a déclaré son avocate.

La police de New York et le service juridique de la ville ont préféré conclure un arrangement et payer 750 000 dollars plutôt qu’aller au tribunal et devoir convaincre le juge de la justesse des procédures appliquées.

Les termes de l’arrangement stipulent que l’accord ne constitue pas pour la police et la ville un aveu de culpabilité.

Source: CNN

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici