Enfer Vert! Les Kiwis sabotent leur économie pour un avenir sans carbone

Jacinda Ardern / Photo: Twitter
Jacinda Ardern / Photo: Twitter

La Nouvelle-Zélande va contraindre les banques à révéler l’impact de leurs investissements sur le changement climatique. Ainsi, l’adoption de cette loi forcera le secteur financier à faire preuve de transparence en matière environnementale.

Le ministre du Commerce David Clark a indiqué qu’en vertu de cette loi, les banques, les compagnies d’assurance et les sociétés d’investissement auront pour obligation de faire état des conséquences de leurs placements sur le changement climatique.

Etre le premier pays au monde à introduire une telle loi signifie que nous avons l’occasion de faire preuve d’un réel leadership et d’ouvrir la voie à d’autres pays pour rendre obligatoire la publication d’informations en matière de climat“, a-t-il déclaré.

En d’autres termes, il s’agira pour l’Etat néo-zélandais de subventionner les banques qui décideront d’investir, en dépit des risques éventuels, dans l’éolien, l’hydraulique et tout ce qui fait plaisir aux écolos.

On les voit en fait renouveler les erreurs qui ont précipité la crise immobilière des subprimes. Il s’agissait alors d’inciter les banques à octroyer des crédits hypothécaires à des ménages peu solvables. Il s’agit aujourd’hui d’inciter les banques à financer des projets verts sans même avoir à s’interroger sur leur sens, leur risque et leur viabilité économique

Selon le ministre, “cette législation est destinée à garantir que les établissements financiers divulguent et, en fin de compte, prennent des mesures contre les dangers du changement climatique tout en saisissant les opportunités” offertes en la matière. Comme des panneaux solaires chinois par exemple, dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont friands.

La loi a été présentée lundi et si elle est adoptée, faire un rapport en matière climatique sera obligatoire d’ici 2023.

Le ministre en charge du Changement climatique James Shaw a précisé que ces rapports annuels devraient souligner le fait que les investissements à forte émission de carbone deviendront moins attrayants au fur et à mesure que les mesures de réduction des émissions deviendront obligatoires.

Nous ne pouvons tout simplement pas parvenir à l’objectif de neutralité carbone pour 2050 si le secteur financier ne connaît pas l’impact de ses investissements sur le climat“, a-t-il déclaré.

La Première ministre Jacinda Ardern s’est engagée à ce que la Nouvelle-Zélande atteigne un objectif de neutralité carbone pour 2050 et produise toute son énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2035. Autant d’engagements qui s’inscrivent dans la lignée des recommandations de l’accord de Paris de 2015

Voilà ce qui arrive quand un pays se transforme en une ONG à la Oxfam : plus aucune rationalité et de l’idéologie à tous les étages.

Source : TV5 Monde/Contrepoints

1 COMMENTAIRE

  1. QUID DU THORIUM SUR L’AUTEL DE LEURS MEDIOCRITES POURRAIT ÊTRE COUPLES AVEC LA PROPULSION MAGNETIQUE (Tesla) ET PLUS DE CO2 DANS L’ATHMOSPHERE CEUX QUI VEULENT RETOURNER Â LA LAMPE Â L’HUILE ET LE VELOCIPEDE D’ARRIERES DU BULBE DES BOOYAUX DE LA TÊTE;…!!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici