A Évreux, un Ivoirien récidiviste mord sauvagement un policier municipal

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

La semaine dernière, le tribunal correctionnel d’Évreux jugeait, en son absence, un ressortissant ivoirien de 34 ans pour avoir, en octobre 2018, sauvagement mordu un policier municipal lors de son interpellation. En fuite depuis sa sortie de garde à vue, l’immigré, déjà sept fois condamné (!), a écopé d’un an de prison ferme.

Les faits s’étaient déroulés le 20 décembre 2018, vers 22h30, à l’occasion d’une rixe, en plein centre-ville, entre plusieurs individus pour laquelle les policiers municipaux d’Évreux avaient du intervenir pour séparer les belligérants.

L’un d’entre eux, Esaie Maho, un Ivoirien de 34 ans, s’en était alors pris aux agents. L’immigré les avait insultés, outragés, menacés de mort puis frappés. L’homme avait même réussi à mordre sauvagement un des fonctionnaires qui tentaient de le maitriser!

Finalement interpellé, l’homme avait été placé en garde à vue dans les locaux de la police nationale avant d’être finalement remis en liberté par le parquet d’Évreux dans l’attente d’une convocation en justice pour ces violences sur les policiers.

Aussi, c’est en son absence que le suspect, sans domicile connu sur le territoire, était jugé, mercredi 7 avril, par le tribunal correctionnel d’Évreux. Sur son casier judiciaire, l’homme arborait déjà sept condamnations par la justice française dont une de sept ans de prison pour des faits criminels!

Alors que le ministère public réclamait 18 mois de prison ferme, la cour n’a condamné le sauvage qu’à un an de détention et à indemniser les victimes. Le président aurait regretté l’absence du condamné, lui interdisant de fait l’aménagement de peine dont il aurait pu bénéficier!

Source: La Dépêche d’Évreux

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici