Une première mondiale: le Danemark arrête le vaccin d’AstraZeneca à cause d’un risque d’effets secondaires graves

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Le Danemark est devenu le premier pays à interrompre toute utilisation du vaccin d’AstraZeneca, suite à des informations récentes faisant état d’effets secondaires rares mais graves chez des personnes ayant reçu le vaccin.

Cette décision repousse du 25 juillet au début du mois d’août la fin prévue du programme de vaccination dans ce pays scandinave.

Cette décision intervient malgré les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Agence européenne des médicaments, l’autorité de réglementation des médicaments de l’Union européenne, de continuer à utiliser le vaccin d’AstraZeneca.

Les deux organismes ont déclaré à plusieurs reprises que les avantages du vaccin l’emportaient sur les risques potentiels liés à son utilisation après que celle-ci a été liée à plusieurs cas de caillots sanguins graves, dont certains se sont avérés mortels.

Cependant, l’autorité sanitaire danoise a déclaré mercredi dans un communiqué que les résultats de ses propres études montraient qu’il existait un “risque réel d’effets secondaires graves associés à l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca“.

Le directeur de l’agence, Soren Brostrom, a déclaré que l’enquête indiquait qu’une personne sur 40 000 ayant reçu le vaccin développerait des effets secondaires graves.

Sur la base d’une réflexion globale, nous avons donc choisi de poursuivre le programme de vaccination pour tous les groupes cibles sans ce vaccin“, a-t-il ajouté.

L’autorité sanitaire danoise a déclaré que la disponibilité d’autres vaccins, combinée au fait que la pandémie est actuellement sous contrôle dans le pays scandinave, signifiait que la campagne de vaccination pouvait se poursuivre sans le vaccin d’AstraZeneca.

AstraZeneca a déclaré qu’elle respectait le choix du Danemark et qu’elle continuerait à lui fournir des données pour éclairer ses décisions futures.

La mise en œuvre du programme de vaccination relève de la décision de chaque pays, en fonction des conditions locales“, a déclaré la société anglo-suédoise.

À ce jour, près d’un million de personnes sur les 5,8 millions d’habitants que compte le Danemark ont reçu une première dose de vaccin.

Plusieurs pays ont entièrement ou partiellement rompu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca. Les mêmes problèmes de caillots sanguins se produisent aussi dans le cas d’un autre vaccin, celui de Johnson & Johnson.

Source: AP

5 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici