Menace d’une éruption volcanique! Plusieurs milliers de personnes évacuées en urgence

Image d'illustration / Photo: Twitter
Image d'illustration / Photo: Twitter

Le volcan de l’île caribéenne de Saint-Vincent est entré en éruption vendredi, pour la première fois depuis quatre décennies, imposant l’évacuation en urgence de milliers d’habitants de ce territoire des Petites Antilles.

Les scientifiques de l’observatoire de Belmont ont confirmé une éruption explosive du volcan de la Soufrière à 8h40 ce matin. Des colonnes de fumée s’élevant jusqu’à 8 km de haut ont été observées“, a rapporté le bulletin officiel de l’organisme national de gestion des urgences du gouvernement de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Toutes les personnes dans la zone rouge de danger volcanique sont priées d’évacuer immédiatement“, précise le bulletin concernant l’île de plus de 100 000 habitants.

Des retombées de cendres ont été observées jusque dans le sud de l’île et l’aéroport international Argyle, fermé dans l’heure suivant l’éruption.

Dans l’après-midi une seconde éruption a eu lieu, “plus petite” que la première, selon l’Organisation de gestion des urgences nationales (Nemo)

Une telle majesté au milieu du danger“, a commenté la Nemo en partageant des photos de la seconde éruption, vue depuis la capitale Kingstown.

Autre explosion observée, il est estimé que la colonne de cendres s’est élevée à 4 km dans l’atmosphère“, a tweeté de son côté le centre de recherche sismique de l’université des West Indies à Trinité-et-Tobago, autre archipel antillais.

Une fois qu’une éruption explosive a eu lieu, d’autres sont susceptibles de se produire“, avait affirmé plus tôt dans la matinée le centre de recherche lors d’une conférence de presse, avertissant que “l’éruption explosive durerait probablement plusieurs jours voire plusieurs semaines“.

Le volcan n’a pas connu d’éruption depuis 1979. Les précédentes éruptions documentées ont eu lieu en 1718, 1812 et 1902. Son éruption la plus importante, et la plus dévastatrice, est celle de 1902 qui avait fait 1608 victimes.

La menace d’une éruption volcanique imminente avait entraîné l’annonce la veille d’un ordre d’évacuation d’urgence pour des milliers d’habitants. Quelque 16 000 d’entre eux vivent dans les zones “rouges” les plus exposées. À 13h, “la plupart des personnes habitant dans les zones rouges de Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont été évacuées“.

L’île est en alerte rouge, avait proclamé jeudi soir le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Ralph Gonsalves, après un accroissement de l’activité volcanique au niveau du cratère du plus haut sommet de l’île, situé dans le nord.

Au moins quatre navires de croisière des compagnies Royal Caribbean et Carnival ont été détournés vers la zone pour recueillir les déplacés.

En Martinique, île proche de Saint-Vincent dans les Antilles, “la sismicité d’origine volcanique a augmenté au cours de la dernière semaine” pour la Montagne Pelée, a précisé l’OVSM IPGP. “Le niveau d’alerte reste jaune: vigilance“.

Sur cette île des Antilles françaises, tout le monde a en mémoire les dégâts causés par la Montagne Pelée au début lors son éruption en 1902, deux semaines après celle de la Soufrière à Saint-Vincent, qui a fait quelque 30 000 morts et rayé de la carte la ville de St-Pierre, le petit Paris des Antilles.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici