Covid-19: obligerons-ils aussi à vacciner les enfants?

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Plusieurs chercheurs français se sont penchés sur l’effet de la vaccination sur la dynamique de l’épidémie de coronavirus chinois. Selon leurs modélisations, ils jugent que la vaccination des enfants pourrait être une piste pour pouvoir espérer la fin des “restrictions“…

FL24 vous parlait hier de l’étude de l’Institut Pasteur, qui concluait qu’il faudrait atteindre un taux de couverture vaccinale d’environ 90% des adultes pour espérer autoriser “un relâchement total” des mesures barrières à l’automne.

C’est maintenant le directeur adjoint scientifique au CNRS Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste de la modélisation des épidémies, qui s’exprime avec le même pessimisme.

On avait annoncé au début de l’épidémie qu’il fallait 60% de personnes immunisées pour atteindre l’immunité collective, qui représente le seuil à partir duquel l’épidémie n’évolue plus“, explique-t-il.

Il considère que désormais qu’avec le variant anglais, un malade contamine en moyenne 4 personnes et qu’il faudra donc vacciner beaucoup plus. 90% de la population? “Un chiffre qui fait peur“, reconnaît Jean-François Dhersin.

“Au vu de l’acceptabilité actuelle, quand le président dit qu’on va rouvrir en mai ou en juin, c’est irréaliste“, assène-t-il. D’autant qu’à la mi-mars, seuls 58 % des adultes disaient souhaiter se faire vacciner contre le Covid-19…

L’Institut Pasteur s’intéresse donc à une piste intéressante: la vaccination des enfants. “S’il est démontré que les vaccins sont sûrs chez les enfants et qu’ils réduisent efficacement la susceptibilité [risque d’infection] dans cette population, la vaccination de 60-69% des 0-64 ans et de 90% des plus de 65 ans pourrait permettre le relâchement complet des mesures de contrôle“, y dit-on.

A ce jour, les vaccins contre le Covid-19 ne sont pas autorisés aux moins de 16 ans, faute d’études suffisantes sur ce jeune public. Mais des essais sont en cours sur les produits Moderna et Pfizer.

Enfin une bonne nouvelle: d’après un essai clinique entrepris aux USA sur 2260 adolescents, ce dernier serait efficace à 100% sur les 12-15 ans.

Source: 20 Minutes

Vers la fin des gestes barrières à l’automne? Institut Pasteur: pas si vite…

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici