Vers la fin des gestes barrières à l’automne? Institut Pasteur: pas si vite…

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Selon un article publié mardi dernier sur son site, l’Institut Pasteur estime qu’un Français sur cinq, soit entre 18% et 22% de la population, a été infecté par le coronavirus chinois depuis le début de la pandémie.

Aux yeux de ses chercheurs, il est donc vain de miser uniquement sur les infections naturelles pour atteindre l’immunité collective. Tous les espoirs reposent donc désormais sur la vaccination.

L’Institut Pasteur en conclut qu’il faudrait atteindre un taux de couverture vaccinale d’environ 90% des adultes pour espérer autoriser “un relâchement total” des mesures barrières à l’automne.

Ses modélisations retiennent désormais comme condition à cette libération l’hypothèse d’une réduction de 90% des formes graves chez les personnes vaccinées contre le Covid-19 et d’une réduction de 80% du risque d’être infecté.

Mais leur critère principal est toujours le même que celui de l’actuel exécutif, à savoir un objectif d’admissions à l’hôpital à ne pas dépasser: un millier par jour, soit trois fois moins que lors des première et deuxième vague du printemps et de l’automne 2020.

Au-delà de ce seuil, “la pression sur le système de santé” est jugée “excessive“. Et si on considère qu’une personne infectée en contamine trois autres, il faudrait alors vacciner 90% des plus de 65 ans et 70% des 18-64 ans pour que la clique au pouvoir nous dispense enfin des “mesures barrières“…

Une fois de plus, la vraie “raison” des décisions de confinement autoritaire et de sabotage du commerce et de l’économie, de l’endettement exponentiel et de l’annulation de nos libertés individuelles et collectives apparait au grand jour.

Ils nous persécutent sous prétexte de “sauver l’hôpital” et le système de santé étatique, plutôt que de reconnaître qu’il est avant tout affaibli par l’expansion de la bureaucratie et les suppressions de lits de réanimation décidées depuis une bonne dizaine d’années par les gouvernements successifs. Dont Emmanuel Macron et nombre de ses sbires étaient membres…

Source: Institut Pasteur, franceinfo

 

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici