Piraté, Facebook n’a pas encore averti ses 533 millions d’utilisateurs concernés, malgré l’obligation légale

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Facebook n’a pas encore notifié à plus d’un demi-milliard d’utilisateurs qu’ils ont été victimes d’une fuite de données concernant leurs coordonnés. Pire, il n’a même pas l’intention de le faire, comme l’a déclaré mercredi un porte-parole du géant des réseaux sociaux.

La fuite d’informations personnelles sur 533 millions d’utilisateurs de Facebook, piratées par des hackers à cause d’une fonctionnalité défectueuse de Facebook en 2019, a été révélée pour la première fois la semaine dernière par Business Insider.

Les numéros de téléphone et autres détails des profils des utilisateurs — comme leurs noms, prénoms, dates de naissance, coordonnées, villes et pays de résidence — ont été obtenus par des “acteurs malveillants” qui ont utilisé une faille dans un outil de synchronisation des contacts, a déclaré Facebook mardi.

Ces données ont été collectées avant septembre 2019 par des acteurs malveillants, non pas à la suite du piratage de nos plateformes, mais grâce à la technique du ‘scraping’ qui permet, grâce à des logiciels, d’extraire des données publiques pour les diffuser sur certains forums Internet”, affirme Facebook dans son communiqué. Le réseau social a indiqué avoir corrigé le problème en septembre 2019.

Aucun mot de passe n’a été volé, rassure Facebook. Les informations bancaires ou encore les données médicales sont également sécurisées.

Facebook n’a pas prévenu les utilisateurs concernés par le piratage de la fuite de leurs donnés, malgré l’obligation légale que lui impose l’accord historique avec la Commission fédérale du commerce des États-Unis en 2019. Les termes de ce deal, conclu à la suite d’une fuite massive de données vers le cabinet de recherche politique Cambridge Analytica, obligent l’entreprise à signaler les violations affectant 500 utilisateurs ou plus.

Facebook est actuellement en contact avec les régulateurs, selon ses déclaration. Il s’agit pour la société de Mark Zuckerberg de tenter de retarder, voire de renoncer à envoyer le message à un demi-milliard d’utilisateurs reconnaissant la faille de son système de sécurité.

Près de 20 millions des utilisateurs piratés se trouvaient en France (le fichier comporte exactement 19 848 557 références marquées “France”).

Pour savoir si vous êtes concerné par la fuite, le site HaveIBeenPwned propose aux utilisateurs de vérifier si leurs données ont été piratées. Pour cela, il faut entrer dans la barre de recherche du site son numéro de téléphone en remplaçant le zéro initial du numéro de téléphone par l’indicatif international “+33”. Cette vérification est également possible en saisissant son adresse mail.

Source: Fox News

Facebook se fait pirater: les données personnelles de 533 millions d’utilisateurs rendues publiques en ligne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici