Initialement sceptique, Elon Musk plie devant le diktat sanitaire et abjure l’hérésie anti-vaccin

Elon Musk / Photo: Flickr
Elon Musk / Photo: Flickr

Elon Musk, le patron de Tesla, a exprimé son soutien aux vaccins COVID-19, bien qu’il ait déjà émis des doutes quant à leur sécurité et déclaré qu’il ne se ferait pas vacciner lui-même.

Le deuxième homme le plus riche du monde a tenté de clarifier son point de vue sur les vaccins sur Twitter, après avoir été critiqué par les pro-vaccin le mois dernier en raison de son scepticisme à l’égard des régimes à deux doses.

Pour être clair, je suis en faveur des vaccins en général et des vaccins anti-Covid en particulier“, a tweeté Elon Musk mercredi. “La science est sans équivoque“.

Le multi-milliardaire de 49 ans a suscité la controverse le mois dernier en déclarant qu’il y avait “un certain débat” sur la sécurité de la deuxième des deux injections que les gens doivent recevoir pour compléter leurs vaccins Pfizer ou Moderna.

Musk a affirmé qu’il y avait eu “un certain nombre de réactions négatives” aux deuxièmes doses, alors qu’il encourageait les personnes âgées et immunodépresives à se faire vacciner.

Si les réactions allergiques au vaccin Pfizer ont été plus fréquentes après la deuxième dose qu’après la première, elles restent rares dans l’ensemble, avec seulement 4,5 incidents signalés pour un million de doses administrées, selon les données des autorités sanitaires américaines.

Elon Musk a reconnu mercredi que les réactions allergiques se produisent “dans de très rares cas“, ajoutant qu’elles “peuvent être facilement traitées avec un EpiPen“.

Crime de lèse sanitairement correct, en septembre, il a déclaré au New York Times que ni lui ni sa famille ne se feraient vacciner parce que “je ne suis pas à risque pour le COVID, ni mes enfants.”

Elon Musk a fini par contracter ce qu’il a appelé un “cas modéré” du virus en novembre, comparant ses symptômes à un “petit rhume“, ce qui a confirmé son scepticisme.

En réponse à un tweet, Elon Musk a indiqué qu’il avait décidé de ne pas se faire vacciner pour laisser sa place aux autres, étant donné qu’il avait déjà une certaine immunité contre le COVID. Sérieux ou second degrée? On ne saura jamais.

Ce n’était pas la première fois que le patron de Tesla alimentait la controverse avec ses opinions sur la pandémie.

L’année dernière, il a qualifié de “fascistes” les mesures de confinement après s’être battu pour que l’usine Tesla en Californie reste ouverte.

Son soudain revirement public, sans qu’il y ait des éléments nouveaux dans le dossier Covid/vaccin, fait penser à un relâchement face à des pression.

Source: NY Post

2 Commentaires

  1. Monsieur Elon MUSK, ce que vous faites est bien mais, parce qu’il y a mais, au lieu de cela, qui, à mon avis ne se concrétisera jamais puisqu’il est impossible, n’est il pas plus bénéfique si votre société, si grande et si riche, commencerait à fabriquer des ordinateurs qui seraient destinés à tous les enfants démunis de la planete ? pensez vous vraiment que l’homme habiterait un jour sur la lune ou mars ? logiquement c’est impossible. vous voulez faire du bien ? et bien aider les enfants démunis de la planete il n’y a pas mieux. bonne chance . ce que j’écris je le pense vraiment.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici