Des chercheurs auraient résolu le problème des caillots sanguins liés au vaccin AstraZeneca

Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons
Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons

Une étude allemande publiée dans une revue scientifique apporte des éclaircissements sur les cas de thrombose en lien avec la vaccination à l’AstraZeneca, sans que ce lien ait été jusqu’ici formellement établi.

C’est une équipe de chercheurs de l’université allemande de Greifswald qui a indiqué dans cette étude avoir trouvé le lien entre les cas de thrombose et la vaccination anti-Covid avec le produit d’AstraZeneca.

Alors qu’ils ne toucheraient qu’une personne sur un million, les cas de thrombose après vaccination à l’AstraZeneca sont au coeur de l’actualité depuis des semaines, après une suspension de la campagne vaccinale avec ce produit, remis en service depuis, mais pour lequel les doutes ne sont toujours pas levés.

D’après les auteurs de l’étude, ces thromboses surviennent après une combinaison très inhabituelle de symptômes comprenant des caillots sanguins généralisés, un faible nombre de plaquettes et parfois des saignements.

POUR EN SAVOIR PLUS: Un haut responsable sanitaire européen: il existe un lien évident entre le vaccin AstraZeneca et la mortalité due aux caillots sanguins

Dans de rares cas, un anticorps se forme sous l’effet du vaccin, après la vaccination active des plaquettes sanguines. Celles-ci agissent alors comme en cas de cicatrisation des plaies et déclenchent une thrombose cérébrale.

Des maux de tête sévères et des symptômes neurologiques pourraient être les signes avant-coureurs de ces thromboses chez les personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca.

Bonne nouvelle pour AstraZeneca, mais surtout pour les cobayes de fait de ce produit: le directeur de l’étude et spécialiste de la coagulation, Andrea Greinacher affirme avoir trouvé la cause des thromboses, mais aussi avoir trouvé la manière de les traiter. L’activation des plaquettes peut être identifiée tôt et traitée avec “des immunoglobulines intraveineuses et des anticoagulants non hépariniques“.

Source: L’Indépendant

L’Agence européenne des médicaments reconnaît enfin le lien entre le vaccin d’AstraZeneca et des problèmes de coagulation sanguine

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici