Covid-19: que va changer l’arrivée du vaccin Janssen?

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Les premières livraisons du vaccin de Johnson & Johnson, baptisé Janssen, sont attendues en France le 19 avril prochain. Il viendra compléter l’offre de “vaccination de ville” par les médecins généralistes, et tous les soignants qui peuvent procéder à l’injection, y compris les pharmaciens.

Dans un premier temps, les livraisons seront modestes en volume, mais beaucoup d’attentes reposent sur ce vaccin pour plusieurs raisons qui sont autant de bonnes nouvelles.

La première d’entre elles: il ne faudra qu’une seule dose pour procéder à une vaccination complète. Ce “détail” va permettre de simplifier drastiquement la logistique de la laborieuse campagne de vaccination française.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministère de la Santé a, dans un premier temps, défini deux publics prioritaires “selon des modalités qui sont encore à calibrer dans les détails”.

Tout d’abord, les personnes habitant dans des “territoires particulièrement isolés”, tout particulièrement dans les territoires d’outre-mer. Pour les habitants de l’île de Saint-Martin, par exemple, l’acheminement d’un vaccin est compliqué.

Une partie des deux premières livraisons du vaccin de Janssen en avril sera donc directement envoyée vers nos départements et territoires outre-mer.

Seconde cible: les personnes “en situation de grande précarité” éligibles à la vaccination au titre de leur âge ou de leurs conditions de santé. Des personnes “que l’on a du mal à aller chercher même lorsqu’elles souhaitent se faire vacciner”, dit-on au ministère, car leur situation sociale les tiendrait “éloignées du soin”.

Lequel ministère a tout de même tenu à préciser que, comme pour les autres vaccins, les publics pourront être progressivement élargis.

Source: Numérama

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici