Boum! Macron va-t-il fermer l’ENA?

Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons
Image d'illustration / Photo: Wikimedia Commons

Le 25 avril 2019, au cours d’une grande conférence de presse à l’Élysée, Emmanuel Macron avait confirmé sa volonté de supprimer l’ENA et de repenser le recrutement et la formation des hauts fonctionnaires.

Il en est pourtant lui-même issu, et se trouve être particulièrement représentatif des nombreux défauts caractéristiques régulièrement attribués aux “énarques”…

C’est peut-être la raison pour laquelle cette “promesse” n’a pas été tenue jusqu’à présent. Serait-ce sur le point de changer?

Selon Europe 1 et Playbook, le président de la République devrait effet profiter aujourd’hui-même de la “conférence des managers de l’État” pour évoquer la réforme de la formation et du recrutement des hauts fonctionnaires.

Et donc, annoncer au passage la suppression de l’ENA, l’École Nationale de l’Administration, qui forme aujourd’hui “l’élite” de la “haute fonction publique” française, et devrait être remplacée par une nouvelle école.

Emmanuel Macron affiche en effet l’intention d’ouvrir à de nouveaux profils de candidats les grands corps de l’État, tels que l’Inspection des finances, le Conseil d’État ou encore la Cour des comptes, qui administrent aujourd’hui le pays.

Le chef de l’État veut attirer des profils plus variés venant des universités et non plus uniquement de “Sciences Po”. Et comme il a contribué à ce que lesdits “Instituts d’Études Politiques” renoncent aux épreuves de culture générale et accueillent de plus en plus d’étudiants “issus de la diversité” ou des “quartiers sensibles“, on voit assez bien quels types de nouveaux profils il souhaite installer dans la “haute fonction publique“…

Sources : Le Figaro, Europe 1 

 

4 Commentaires

  1. Qu’il ferme cette école a produire des noircisseurs de papier .
    Il ni y a qu’a regarder ce que cela donne avec le 1 sinistre qui sort de cette “école” a coterie.

  2. Les élèves ou étudiants qui sortent des écoles ou des universités ne sont que le reflet de l’idéologie qu’ont leur y a inculquée celle de la technocratie pour les uns et du gauchisme pour les autres. Remplacer des technocrates par des abrutis de gauchistes ne règlera pas le problème.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici