Vers un conflit entre la Chine et les Philippines? Une présence massive de navires chinois dans les eaux philippines

Navires chinois / Photo: Capture d'écran Dailymotion
Navires chinois / Photo: Capture d'écran Dailymotion

La présence de navires chinois sur un récif contesté au large des Philippines pourrait déclencher des “hostilités non désirées”, a averti un haut collaborateur du président philippin Rodrigo Duterte, intensifiant ainsi la querelle diplomatique au sujet de ces navires que Manille qualifie de “milice maritime”.

Plus de 200 bateaux chinois ont été repérés pour la première fois le 7 mars sur le récif de Whitsun, à environ 320 kilomètres à l’ouest de l’île de Palawan, dans la zone économique exclusive des Philippines.

La plupart d’entre eux se sont depuis dispersés dans les îles Spratly, mais la semaine dernière, des dizaines de navires battant pavillon chinois étaient toujours ancrés sur le récif, selon les patrouilles militaires philippines.

Depuis des semaines, Manille demande à Pékin de retirer les navires de la “milice maritime”, affirmant que leur incursion dans la ZEE des Philippines est illégale au sens de la Cour internationale d’arbitrage de La Haye.

Mais la Chine, qui revendique la quasi-totalité de cette mer riche en ressources, a refusé, insistant sur le fait qu’il s’agit de bateaux de pêche s’abritant du mauvais temps et que leur présence est autorisée.

Le principal conseiller du président phillipin, Salvador Panelo, a averti que les “incursions territoriales actuelles de la Chine ternissent les liens entre les deux pays et pourraient déclencher des hostilités indésirables que les deux pays préféreraient éviter“.

La question du différend territorial doit être résolue à la table des négociations diplomatiques ou par le droit international“, a déclaré Panelo dans un communiqué lundi.

Cette déclaration intervient un jour après que le secrétaire à la Défense Delfin Lorenzana, au franc-parler, a accusé Pékin de prévoir d’occuper davantage les eaux où Taïwan, le Vietnam, la Malaisie et Brunei ont également des revendications rivales.

La présence continue des milices maritimes chinoises dans la zone révèle leur intention d’occuper davantage la mer des Philippines occidentales“, a-t-il déclaré.

Il avait auparavant déclaré qu’il n’était “pas dupe” de croire l’explication de la Chine, ajoutant que les bateaux devaient “sortir de là”.

Pékin invoque souvent la ligne dite en neuf traits pour justifier ses “droits” sur la majeure partie de la mer de Chine méridionale et a ignoré la décision rendue en 2016 par La Haye qui a déclaré cette affirmation sans fondement.

L’ambassade de Chine a remarqué la déclaration perplexe du secrétaire à la Défense des Philippines sur les navires de pêche chinois autour de Niu’e Jiao en mer de Chine méridionale“, a déclaré l’ambassade de Chine à Manille dans un communiqué, désignant le récif par son nom chinois.

Elle a ajouté que le récif faisait partie des îles Nansha de la Chine et était un “lieu de pêche traditionnel” pour les pêcheurs chinois depuis “de nombreuses années“.

Source: AP

1 COMMENTAIRE

  1. Les Chinois sont des pilleurs qui ne respect aucunes formes animales , qui ne respect aucuns pays ; quand on regarde la carte les zones revendiquer sont très loin du continent chinois.
    De plus les iles qui parsèment la mer de chine permettrait a la chine d’installer des bases militaires qui lui permettrait de contrôler tout le commerce tant maritime qu’aérien , mettant de ce faite les pays environnant dans de grande difficulté.
    Le Péril Jaune en en route , il a commencer par la diffusion d’un virus destiner a affaiblir le reste du monte , les occidentaux en premier.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici