Attentat islamiste déjoué à Béziers: elle voulait décapiter des chrétiens dans une église!

Peine de mort par décapitation/DR
Peine de mort par décapitation/DR

Selon la presse marocaine, la jeune musulmane interpellée dimanche dernier à Béziers en compagnie de sa mère et de ses trois sœurs, toutes islamistes radicales, projetait d’attaquer une église et d’y décapiter des fidèles. Ce seraient les services marocains qui auraient alerté leurs homologues français sur le profil et les objectifs inquiétants de la suspecte. 

Hier, la presse marocaine a livré des informations effrayantes sur la jeune femme qui a été interpellée le 4 avril dernier, en compagnie de sa mère et de ses trois sœurs, par le RAID, dans le quartier sensible de La Dévèze, à Béziers, dans l’Hérault.

En effet, selon l’agence de presse marocaine MAP, le porte-parole de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), aurait déclaré que ce sont les services du royaume chérifien qui ont alerté leurs homologues français sur le profil et les projets de la principale suspecte.

La DGSE et la DGSI auraient été avisées dès le 1er avril que la jeune femme projetait un attentat contre une église en France où des fidèles devaient être tués et décapités à l’aide d’une épée. Un grand sabre a en effet été retrouvé lors de la perquisition du domicile de la famille de la suspecte.

La musulmane aurait préparé une opération suicide en lien avec des éléments de l’organisation Daech, toujours selon l’agence MAP. Ceci expliquerait les explosifs en cours de préparation également retrouvés par les policiers dans le logement de la suspecte.

Toujours d’après ces sources marocaines, l’action préparée par cette pratiquante de la “religion de paix et d’amour” aurait été prévue pour le dimanche de Pâques, ce qui expliquerait la rapidité de l’intervention des autorités françaises.

La jeune femme, sa mère et ses trois sœurs, dont une mineure, sont toujours entendues en garde à vue dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret et leurs auditions pourraient durer jusqu’à 96 heures.

Sources : Le Midi Libre/ L’indépendant

Une ancienne voisine de Robert Ménard interpellée pour un projet d’attentat islamiste contre des églises à Montpellier

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici