Ridicule! La gauche américaine s’acharne contre l’entreprise la plus sociale des États-Unis

Alexandria Ocasio-Cortez / Photo: Wikimedia Commons
Alexandria Ocasio-Cortez / Photo: Wikimedia Commons

La députée Alexandria Ocasio-Cortez a critiqué mardi Amazon au sujet des prétendues mauvaises conditions de travail imposées par l’entreprise, en s’appuyant sur des ragots selon lesquels les employés sont obligés de faire leurs besoins dans des sacs.

La députée du Bronx a blâmé l’entreprise en répondant à un tweet du porte-parole d’Amazon, Jay Carney, qui a lui-même été secrétaire de presse de la Maison-Blanche sous l’administration Obama.

Une de mes connaissances a travaillé l’année dernière comme livreur chez Amazon et est partie parce que cela lui semblait dangereux de travailler pour une entreprise qui exerce une telle pression sur ses employés que déféquer dans des sacs est un phénomène assez courant pour qu’il y ait des notes internes à ce sujet“, a tweeté Alexandra Ocasio-Cortez.

La députée faisait référence à un article de The Intercept de la semaine dernière qui affirmait, en citant des documents internes d’Amazon, que les employés faisaient leurs besoins dans des sacs pour ne pas quitter leur poste.

The Intecept est un magazine en ligne d’investigation, financé par le milliardaire Pierre Omidyar, fondateur d’eBay, donc un concurrent immédiat d’Amazon. Le médias est connu pour son parti-pris gauchiste qui l’a poussé à censurer les articles sur les liens de Biden avec l’Ukraine et la Chine.

Les employés qui ont parlé au journal ont déclaré que le problème était répandu et qu’il était dû à la pression exercée pour atteindre les objectifs de rendement.

La controverse survient alors qu’environ 6000 employés de l’entrepôt Amazon de Bessemer, en Alabama, voteront avant lundi pour décider s’ils veulent créer un syndicat. Cette campagne devient emblématique pour toute la gauche radicale et socialo-communiste des États-Unis.

La semaine dernière, le sénateur Bernie Sanders a rendu visite à certains des travailleurs de l’Alabama en signe de soutien. Son tweet de mardi a provoqué la réaction d’Ocasio-Cortez.

Les travailleurs d’Amazon en Alabama en ont assez d’être traités comme des robots. Ils se lèvent et se défendent, et je suis fier de les soutenir“, a écrit Sanders.

Jay Carney, le premier vice-président d’Amazon chargé de la presse, a répondu à Sanders dans un autre tweet.

Avec tout le respect que je vous dois, sénateur Bernie Sanders, vous avez tort sur ce point. Nous traitons nos employés avec dignité et respect. Nous offrons un salaire minimum de 15 dollars, des soins de santé dès le premier jour, et un lieu de travail sûr et inclusif“, a écrit Jay Carney.

Une fois de plus, nous vous invitons à faire un tour pour que vous puissiez voir par vous-même“, a-t-il ajouté.

“Et comme il y a 40 millions d’Américains qui gagnent moins que le salaire de départ d’Amazon, nous vous demandons, ainsi qu’à vos collègues, de bien vouloir augmenter le salaire minimum fédéral à 15 dollars également“, a-t-il ironisé.

En effet, les députés démocrates, malgré leur majorité à la Chambre et au Sénat, n’ont pas réussi à faire passer leur mesure phare et instaurer un salaire minimum au niveau fédéral. Du coup, c’est Amazon, la société de l’homme le plus riche du monde, qui est plus pro-salariés que la gauche américaine qui n’arrête pas de cracher sur l’entreprise de Jeff Bezos.

Sources : Twitter/ NY Post/ Fox News

1 COMMENTAIRE

  1. La banche d’Amazon nommé Cloud AWS a banni et viré de façon illégale le réseau social Parler qu’elle hébergeait parce qu’il acceptait ouvertement Donald Tump et ses partisans que les autres RS avaient bannis. Amazon est une société gauchiste, tout comme Twitter, Facebook, Apple et Google donc je ne pleurerai pas sur les misères que leur font leurs propres amis !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici