Ce soir, big show de Macron! FL24 vous donne le mode d’emploi

Macron
Macron sauce aigre-douce

Il va tenter de nous émouvoir, de nous attendrir, de nous faire pleurnicher. Il va nous parler de courage, d’efforts, de guerre, de glorieuses victoires à venir.  Vous savez déjà, d’avance, quel numéro de clown trapéziste il va vous faire: toujours le même, pitoyable.

Que va-t-il annoncer de fracassant? Reconfinement général et hyper-sévère? Déconfinement partiel, ville par ville? Un mélange des deux? Ou un statu quo?

Face à cette inlassable volonté de nous manipuler, de nous endormir, de nous décérébrer et de nous paralyser, il n’y a qu’une seule solution possible: refuser absolument de le regarder.

Parce que chaque nouvelle allocution de Macron nous saccage l’âme et la volonté. Parce qu’il changera encore mille fois d’avis dans les jours qui suivront. Parce qu’il va tenter de nous faire croire qu’il est pris en otage par les experts, et qu’il prend toutes ses décisions contre sa propre volonté. Parce qu’il va laisser entendre qu’il nous gifle avec un gant de fer, bien sûr, mais qu’il préférerait nous faire des bisous à la fraise. Parce que, vraiment, cette plaisanterie a assez duré.

“Le président de la République devrait annoncer de nouvelles mesures restrictives”, indique Le Monde. Et là, il faut réagir: faire la grève de la citoyenneté. Répondre au bla-bla idéologique par l’absence. S’occuper à autre chose: découvrir un nouveau film, lire un bon bouquin, jouer à GTA, faire l’amour, rire avec ses enfants, appeler un vieux pote, peu importe: tout, mais pas lui, plus jamais.

Oui, le seul bon geste-barrière, ce soir à 20 heures, sera de s’interdire d’écouter les élucubrations, les borborygmes et le gloubiboulga du Dandy de la République. Parce qu’on ne boit pas du poison quand on sait qu’il est mortel. Même s’il est la boisson préférée de trop nombreux Français, les célèbres collabos, amoureux de l’Occupant.

Faites passer le mot, partagez cet article: ce soir, à 20 heures, faute de punir le Président aussi concrètement que nous le souhaiterions, commençons par fesser son Audimat. En public, et cul nu.

Sources: Le Monde, Youtube

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici