L’empire contre-attaque! Pris pour cible par les démocrates, Amazon défonce les gauchistes sur les réseaux sociaux

La une de The Economist / Photo: Twitter
La une de The Economist / Photo: Twitter

Amazon a riposté sur les réseaux sociaux aux attaques de Bernie Sanders et d’Elizabeth Warren, deux gauchistes du Parti démocrate, à la limite du communisme, sur ses pratiques commerciales et de travail. Derrière cette campagne inédite se cacherait le grand patron, Jeff Bezos lui-même.

Ces dernières semaines, le fondateur et PDG d’Amazon a exprimé sa colère à l’égard des hauts cadres d’Amazon qui n’étaient pas plus agressifs dans leur riposte aux attaques “inexactes ou trompeuses” contre l’entreprise.

Jeff Bezos, en tant qu’homme le plus riche du monde avec une fortune proche de 200 milliards de dollars, est depuis longtemps la cible des sénateurs socialo-communistes, Bernie Sanders et Elisabeth Warren.

Le fondateur du géant du commerce on line a récemment demandé à l’entreprise de se défendre plus énergiquement. La semaine dernière, Amazon a enfin dégainé et s’en est pris aux deux sénateurs sur Twitter, dans une attaque hargneuse inhabituelle pour une grande multinationale, soucieuse de garder sa neutralité.

Tout a commencé par le fait que Bernie Sanders, le malheureux candidat à la primaire démocrate contre Joe Biden, prévoyait de se rendre dans un centre Amazon dans le contexte d’une élection syndicale.

Dave Clark, cadre supérieur d’Amazon, a alors lancé un fil de discussion sur Twitter mercredi, qui a commencé par un message remarquablement sarcastique. “Je dis souvent que nous sommes les Bernie Sanders des employeurs, mais ce n’est pas tout à fait exact, car nous offrons en fait un lieu de travail progressiste“, a-t-il tweeté.

Quelques heures plus tard, le compte Twitter officiel des relations avec les médias d’Amazon News, qui compte plus de 170 000 abonnés, a répliqué au député Mark Pocan, qui avait mis en doute l’affirmation de Clark sur le “lieu de travail progressiste” en reprenant la légende selon laquelle les employés doivent “uriner dans des bouteilles d’eau”.

Payer les travailleurs 15 $/h ne fait pas de vous un ‘lieu de travail progressiste’ lorsque vous faites des coupes syndicales et faites uriner les travailleurs dans des bouteilles d’eau“; a-t-il tweeté.

Le député démocrate était visiblement en colère que les affreux capitalistes d’Amazon paient leurs employés 15 dollars de l’heure, le salaire minimum que les démocrates n’ont pas réussi à imposer aux Etats-Unis, malgré le contrôle du parlement.

Amazon News a tweeté en réponse: “Vous ne croyez pas vraiment à cette histoire de pisser dans des bouteilles, n’est-ce pas? Si c’était vrai, personne ne travaillerait pour nous. La vérité est que nous avons plus d’un million d’employés incroyables dans le monde entier, qui sont fiers de ce qu’ils font et qui bénéficient de salaires et de soins de santé de qualité dès le premier jour.

Peu après, un échange polémique avec la sénatrice Elisabeth Warren s’est produit après que la “Pocahontas” démocrate a critiqué la fiscalité de l’entreprise.

Je n’ai pas décrit les failles que vous exploitez, Amazon? Vos armées d’avocats et de lobbyistes l’ont fait“, a écrit la sénatrice gauchiste. “Vous pouvez être sûr que je me battrai pour briser la Big Tech afin que vous ne soyez plus assez puissant pour chahuter les sénateurs avec des tweets malveillants.

Le même compte Amazon a clashé Warren avec ce message: “C’est extraordinaire et révélateur. L’une des politiciennes les plus puissantes des États-Unis vient de dire qu’elle va briser une entreprise américaine pour qu’elle ne puisse plus la critiquer.

Le changement de ton du compte Twitter de l’entreprise a été si abrupt qu’il a déclenché une requête interne de l’équipe de sécurité d’Amazon.

Les tweets, selon l’ingénieur en sécurité, ‘sont inutilement antagonistes (mettant en danger la marque Amazon) et peuvent être le résultat d’un accès non autorisé‘”, affirment les experts de réseaux sociaux.

Source: Fox News

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici