VIDEO. Twitter censure des images de la crise migratoire, puis admet à mi-mot son “erreur”

Un centre bourré pour clandestins au Texas / Photo: Capture d'écran YouTube
Un centre bourré pour clandestins au Texas / Photo: Capture d'écran YouTube

Twitter a reconnu avoir commis une erreur en censurant des photos de migrants dormant à même le sol dans un centre de détention gouvernemental au Texas.

James O’Keefe, le fondateur de Project Veritas, a publié sur Twitter une vidéo montrant des images du centre pour immigrés clandestins bondé, mais les photos ont été dissimulées derrière un avertissement prétendant que le contenu était “potentiellement sensible”.

Project Veritas obtient des images horribles et jamais vues auparavant du centre de détention pour immigrés de Donna, au Texas. Des milliers d’immigrés clandestins entassés dans des espaces étroits et enveloppés dans des couvertures de survie sur le sol. Selon une source interne, il y a plus de 50 cas de Covid“, disait le post.

Plus tard, une porte-parole de Twitter a déclaré que l’avertissement avait été “mal appliqué par l’un de nos outils automatisés et qu’il avait depuis été supprimé.”

Les photos ont confirmé les affirmations selon lesquelles l’afflux de migrants mineurs non accompagnés à la frontière a dépassé la capacité de l’administration Biden à gérer la situation.

Les membres de la Maison-Blanche refusent de considérer cette situation comme une “crise”, la décrivant plutôt comme un “défi”. De même, l’agence de presse Associated Press, l’équivalent de nos manipulateurs de l’AFP, a banni de ses dépêches le terme de “crise” pour décrire la situation à la frontière mexicaine.

Source: Fox News

La crise migratoire causée par Biden fait le bonheur des méchants: terroristes, violeurs, trafiquants, gangsters…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici