Pour tuer Le Pen, Castex tire sur les abstentionnistes de gauche

Castex
Le lapin-monstre

La campagne présidentielle commence. Castex monte donc au front contre l’ennemi prioritaire de la Macronie: le Rassemblement national.

“Je me battrai de toutes mes forces pour que ça n’arrive pas”, a-t-il déclaré au sujet de la possible élection de Marine Le Pen, confirmée par de nombreux et récents sondages.

Un propos auquel Maître Goldnadel a aussitôt brillamment répondu: “Commencez donc par vous battre contre le virus. Les français sont vaccinés contre la diabolisation primaire et ne craignent plus les effets secondaires de la deuxième guerre.”

Mais Castex ne s’en tient pas là. Il dénonce les électeurs les plus à gauche qui, refusant de choisir entre Le Pen et Macron, s’apprêtent à s’abstenir. Il leur lance: “Quand j’entends dire “Entre Monsieur Macron et Madame Le Pen, c’est la même chose, on ne choisira pas”, c’est tout à fait scandaleux!”

Pauvre chéri! Il ne supporte pas qu’on en ait absolument marre de son patron, au point de ne plus jamais voter pour lui au second tour, quel que soit le résultat du premier tour.

Et il continue: “C’est extrêmement choquant, cette gauche qui ne choisirait pas entre Emmanuel Macron et madame Le Pen! Je pense qu’une limite inacceptable a été franchie en disant ça.”

Castex le Castrateur est fidèle à sa logique habituelle: faire les gros yeux, gronder, envoyer au piquet, sortir le martinet, priver de dessert. Cet instituteur du XIXe siècle à la brutalité stalinienne s’évanouit quand il voit l’électorat communiste faire un bras d’honneur au sempiternel “front républicain antifasciste”.

Castex montre ainsi qu’il est bel et bien un homme de gauche: il croit que les bulletins de vote des Mélenchoniens, des cégétistes et des trotskistes lui appartiennent. Il veut les contraindre à voter pour Macron en les culpabilisant. Il parle comme un Mitterrand ou un Hollande. Il brandit l’étendard du “Non au retour d’Adolf Hitler!”, sempiternelle arnaque de l’idéologie socialiste en temps électoraux.

Castex, l’Antifa, est grotesque. Comme tous les antifas.

Source citations: Le Figaro

Savez-vous quel est le mot le plus dangereux au monde?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici