Un autre pays européen dit “non” au vaccin d’AstraZeneca: des effets secondaires négatifs en Irlande

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Le ministère irlandais de la Santé a indiqué dimanche que le comité consultatif sur la vaccination a recommandé de suspendre temporairement l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca après avoir reçu de nouvelles informations de l’Agence norvégienne du médicament.

Cette recommandation du comité consultatif a été faite dans l’attente d’informations complémentaires des régulateurs européens.

Les autorités norvégiennes ont déclaré samedi que trois membres du personnel de santé norvégien, qui avaient récemment reçu le vaccin AstraZeneca, avaient été hospitalisés pour des saignements, des caillots de sang et un faible niveau de plaquettes sanguines.

La Norvège fait partie, avec le Danemark et l’Islande, des pays ayant suspendu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca en raison des risques de formation de caillots de sang. Après un décès dû à des troubles de coagulation, l’Autriche a cessé d’utiliser un lot de vaccins d’AstraZeneca.

POUR EN SAVOIR PLUS: L’OMS vole au secours du vaccin d’AstraZeneca et en minimise les risques

En Irlande, le vaccin d’AstraZeneca représente près d’un vaccin administré sur cinq.

L’Agence européenne des médicaments a fait savoir que rien n’indiquait que ces incidents avaient été causés par la vaccination, une analyse reprise par l’OMS vendredi.

Le laboratoire AstraZeneca a, de son côté, déclaré n’avoir trouvé aucune preuve d’un risque accru de thrombose veineuse profonde.

Les autorités irlandaises ont indiqué avoir reçu des rapports sur des cas de coagulation similaires à ceux observés en Europe mais pas d’une gravité similaire aux cas signalés en Norvège.

Source: Reuters

Pas de vaccin d’AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans, disent les autorités sanitaires allemandes

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici