Le président du Honduras accusé d’avoir aidé à écouler des tonnes de cocaïne aux Etats-Unis

Le président du Honduras Juan Orlando Hernandez/DR
Le président du Honduras Juan Orlando Hernandez/DR

Ce mardi, un procureur fédéral new-yorkais a accusé le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, d’avoir aidé à acheminer des tonnes de cocaïne vers les États-Unis, lors de son réquisitoire à l’ouverture du procès de Geovanny Fuentes, un parrain du trafic de drogue.

Selon le procureur Jacob Gutwillig, le narcotrafiquant a “versé des pots-de-vin même au président du Honduras”, et était devenu “intouchable” grâce à leur association. D’après lui, le narco-président du Honduras a touché, entre 2013 et 2014, 25 000 dollars pour garantir la protection du criminel.

Le procès de Geovanny Fuentes intervient après le procès du frère du Président, Tony Hernandez, jugé coupable de trafic de cocaïne à New York en octobre 2019. Sa sentence devrait être connue à l’issue d’une audience prévue le 23 mars.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici