Tyrannie: la Macronie veut vacciner de force les médecins!

Macron
Le roitelet du Macronistan.

Faut-il obliger les médecins à se faire vacciner, et les punir s’ils s’y refusent? La question semble aberrante. Mais, dans le système macronien, à l’heure de la pandémie de Covid-19, tous les délires autoritaires sont possibles.

“Le faible enthousiasme des soignants pour se faire vacciner agace jusqu’au sommet de l’État. Seul un tiers d’entre eux ont pour l’instant accepté de remonter le bras, alors même qu’ils font partie des catégories prioritaires”, explique Le Figaro.

Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement, ose même déclarer: “Il y aurait une irresponsabilité à refuser de se faire vacciner quand on est soignant. Est-ce que cela veut dire qu’on la rend immédiatement obligatoire ? On fait d’abord le choix de la confiance, mais cela reste une possibilité.”

Une irresponsabilité, donc, traduit en français: une culpabilité. Et s’ils sont coupables de refuser le vaccin pour eux-mêmes, comment va-t-on les punir? Les placer en garde à vue? Les radier de l’Ordre des Médecins? Les priver de la Sécurité Sociale?

Et Attal ajoute: “Depuis un an, nos soignants ont été héroïques. Mais il n’est pas admissible que l’on ait ce taux de vaccination chez les soignants aujourd’hui.” Et quand un macronien dit qu’une chose n’est “pas admissible”, on sait d’avance qu’il va sortir le fouet.

La Ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a affirmé préférer “qu’ils soient vaccinés parce qu’ils le souhaitent”. Elle propose de mettre en place un “exercice de pédagogie et de discussion”, avant de considérer une obligation par la loi. En d’autres termes: on ne les punira que s’ils refusent de se faire vacciner après que nous leur ayons gentiment expliqué pourquoi ils ont tort. Retour à la case départ, donc.

Elle précise: “Je ne suis pas à l’aise à l’idée d’obliger les soignants à se vacciner, alors que ce sont eux aujourd’hui qui sont en première ligne et ce sont ceux qu’on salue depuis un an pour l’extraordinaire travail qu’ils font. Je suis convaincue qu’on va les convaincre de rejoindre ce mouvement de vaccination.”

De toute évidence, la Macronie refuse de considérer que les médecins sont des hommes libres et responsables, qui ont le droit de se soigner comme ils l’entendent, et non comme on leur ordonne de le faire, tout comme ils sont seuls à pourvoir décider comment ils doivent soigner leurs patients.

Autrefois, le médecin était un homme respecté, que l’on laissait vivre confortablement. Le socialisme français en a fait un bureaucrate, un gagne-petit et un angoissé. Le macronisme est en train d’en faire un coupable désigné: un salaud à lyncher.

Source citations : Le Figaro

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici