Scandale! Deux députés du parti de Merkel s’enrichissent avec des contrats pour les masques

Image d'illustration / Photo: Pixlr
Image d'illustration / Photo: Pixlr

Un parlementaire du parti de la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré dimanche qu’il démissionnait de son siège au Parlement et quitterait la politique après la révélation dans les médias que son entreprise avait profité de contrats de négociation des masques au début de la pandémie.

Nikolas Loebel, un député de l’Union chrétienne-démocrate (CDU, centre-droit), le parti d’Angela Merkel, a été critiqué par les membres de sa propre formation et ses opposants pour un scandale financier avec les masques au début de la pandémie.

Une entreprise qu’il dirige a touché des commissions de 250 000 euros pour avoir négocié des contrats d’achat de masques. En disant qu’il aurait dû être “plus attentif”, Nikols Loebel a reconnu qu’il avait commis une erreur et a renoncé à son siège au sein de la commission parlementaire des affaires étrangères.

Cela n’a pas suffi aux critiques, d’autant plus que son État d’origine, le Bade-Wurtemberg, élit un nouveau parlement régional le 14 mars, tandis que le 26 septembre, les Allemands choisiront un nouveau parlement et détermineront qui succédera à Merkel.

Susanne Eisenmann, la candidate de la CDU au poste de gouverneur du Bade-Wurtemberg, a déclaré au magazine Der Spiegel qu'”il est inacceptable que les parlementaires s’enrichissent dans cette grave crise“.

Dimanche, Nikolas Loebel a présenté ses excuses. Il a aussi déclaré qu’il quitterait immédiatement le groupe CDU au Parlement fédéral et qu’il abandonnerait son siège à la fin du mois d’août, ce qui veut tout simplement dire qu’il ne se présentera pas aux élections de septembre.

L’affaire Loebel n’a pas été la première à secouer le parti d’Angela Merkel. Georg Nuesslein, un député de premier rang de l’Union chrétienne-sociale (CSU, l’équivalent de la CDU en Bavière), fait l’objet d’une enquête pour corruption de la part du parquet de Munich en rapport avec des marchés publics de masques. Lui en revanche nie en bloc avoir commis quelque chose d’illégal.

Vendredi, l’avocat de Georg Nuesslein a déclaré cependant que son client ne se représenterait pas aux élections de septembre et qu’il renonçait à son poste de chef adjoint du groupe parlementaire CDU.

Source: DPA

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici