Petites peines, libérations anticipées, laxisme… Découvrez ce paradis pour les djihadistes

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Le laxisme du système judiciaire britannique n’a rien à envier au laxisme français. Près de la moitié des terroristes condamnés l’ont été à des peines de moins de quatre ans de prison l’année dernière.

Les chiffres du Home Office publiés jeudi ont révélé que neuf des 49 terroristes condamnés ont reçu des peines de prison de moins d’un an, tandis que 13 autres ont été condamnés à des peines allant de un à quatre ans.

Cela signifie que 45% des terroristes condamnés pourront être libérés après avoir purgé de courtes peines.

Seuls trois terroristes ont été condamnés à la prison à vie en 2020, et un seul a été condamné à une peine de plus de dix ans. Quinze autres terroristes condamnés ont été condamnés à des peines allant de quatre à dix ans.

Les données ont également montré que l’année dernière, quelque 42 terroristes ont été libérés de prison, dont un condamné à perpétuité. Sur les 209 terroristes toujours en détention à la fin de 2020, 156 étaient des djihadistes islamistes.

Les terroristes, ainsi que d’autres criminels violents comme les tueurs, les prédateurs sexuels et les voleurs à main armée, sont parfois condamnés à des peines de prison à vie en Grande-Bretagne. Cependant, il est très rare que ces criminels passent le reste de leur jours derrière les barreaux.

Pour tenter de remédier à cette situation, le gouvernement a adopté en février 2020 le projet de loi sur la restriction de la libération anticipée pour les terroristes, qui les empêcherait de retrouver leur liberté trop tôt.

Cette loi fait suite à l’attaque au couteau de Streatham, qui a vu un terroriste condamné, Sudesh Amman, poignarder deux personnes quelques jours après avoir été libéré à la moitié de sa peine.

La loi exige désormais que les terroristes condamnés purgent au moins les deux tiers de leur peine avant de passer devant une commission des libérations conditionnelles, alors que la plupart des criminels du pays doivent purger la moitié de leur peine.

En février dernier, il a été révélé qu’au cours des sept années précédentes, quelque 163 terroristes condamnés ont été libérés de manière anticipée.

Source: The Evening Standard

Une grande libération anticipée: bientôt plus de 100 terroristes seront relâchés de prison

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici