La télévision hongroise tourne un reportage sur l’attentat au couteau en Suède, son journaliste se retrouve au poste

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

La police suédoise de la ville d’Uppsala a arrêté et retenu au poste pendant deux heures un reporter de la chaîne de télévision hongroise HÍRTV après qu’il eut filmé un reportage devant un poste de police local.

Le reporter Zoltán Bugnyár couvrait une récente agression au couteau, qui a vu huit personnes blessées, par un migrant afghan dans la municipalité de Vetlanda, mercredi, lorsque des policiers en uniforme se sont approchés de lui.

Notre correspondant n’a montré aucune résistance, a présenté sa carte de presse et a déclaré qu’il coopérait avec les autorités et qu’il quitterait les lieux, mais les policiers ne lui ont pas permis de partir. Il a été emmené au poste de police, conduit dans la salle d’interrogatoire, où il n’a pas été autorisé à passer des appels téléphoniques. Il a été détenu pendant deux heures“, a déclaré une porte-parole de la chaîne hongroise.

Elle a remarqué que Zoltán Bugnyár ignorait que la loi suédoise interdit de filmer des “bâtiments protégés” tels que les postes de police. “Il n’a pas été informé de la loi spécifique qui l’interdirait. De plus, la police voulait qu’il fasse une déposition en suédois“.

Bien que Zoltán Bugnyár parle suédois, il n’aurait pas été à l’aise pour communiquer en suédois dans une affaire pénale, il a donc demandé un interprète au téléphone. Bien que la loi le permet, l’interprète ne lui a pas été fourni“, a déclaré la porte-parole.

Bugnyár s’est également vu refuser tout document concernant sa détention et son interrogatoire, et son appareil photo et son téléphone ont été saisis par la police suédoise.

Les poursuites engagées par les autorités suédoises sont scandaleuses car la police a pris des mesures contre un journaliste en train de faire son travail, ce qu’il faisait sans aucune mauvaise intention. Notre position à HÍRTV est la suivante: l’action de la police était disproportionnée et inutile, ce qui est inacceptable“, a déclaré le radiodiffuseur hongrois.

L’incident survient après plusieurs conflits entre la Suède et la Hongrie ces dernières années, comme en 2018, lorsque le ministre hongrois des affaires étrangères, Peter Szijjarto a convoqué l’ambassadeur suédois à Budapest suite aux commentaires de la ministre suédoise des Affaires étrangères de l’époque, Margot Wallstrom (une affaire de corruption concernant le bail de l’appartement) qui a accusé le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini de s’être “alliés contre les démocrates”. Les Hongrois ont considérés ses propos comme une “attaque contre la Hongrie par le gouvernement suédois pro-immigration“.

L’année suivante, un autre conflit a éclaté entre ces deux États membres de l’UE après que la ministre suédoise de la sécurité sociale, Annika Strandhäll, eut indirectement invoqué des comparaisons avec le régime nazi allemand en parlant de la politique pro-famille de la Hongrie.

Source: Breitbart

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici