Désormais, pour voyager en Chine, il va falloir écarter les fesses

Image d'illustration / Photo: Pixnio
Image d'illustration / Photo: Pixnio

Plus de voyage en Chine sans le doigt dans les fesses. La Chine a rendu obligatoire le prélèvement anal pour les test Covid-19 pour tous les voyageurs étrangers arrivant dans le pays.

Le gouvernement chinois a affirmé que ce genre de test offre un degré de précision plus élevé que les autres méthodes de dépistage du virus, par exemple le test salivaire ou nasal pratiqué en France.

Dans le cadre de la nouvelle obligation de voyage, il y aura des centres de tests dans les aéroports de Pékin et de Shanghai.

Li Tongzeng, un médecin spécialisé dans les maladies respiratoires, a déclaré que les prélèvements anaux sont meilleurs parce que les traces de virus restent plus longtemps dans les échantillons de matières fécales qu’elles ne le font dans le nez ou la gorge, selon la presse chinoise.

Cette décision intervient après que le Japon ait demandé à la Chine de cesser de pratiquer les examens sur ses citoyens lorsqu’ils entrent dans le pays, car les prélèvements provoquent une angoisse mentale.

Certains Japonais ont rapporté à notre ambassade en Chine qu’ils avaient reçu des tests par écouvillonnage anal, ce qui a provoqué une grande douleur psychologique“, a déclaré Katsunobu Kato, le secrétaire en chef du cabinet japonais, lors d’une conférence de presse.

Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, le fameux Wang Wenbin, a toutefois défendu les projections comme étant “fondées sur la science“.

Les tests sont “conformes à l’évolution de la situation épidémique ainsi qu’aux lois et règlements pertinents“, a-t-il déclaré.

Comme quoi, en Chine communiste c’est comme en France démocratique: le prétexte de la science fait gober n’importe quoi à la population: le port du masque, le non-port du masque, le masque en tissu, le masque chirurgical etc. Il suffit de prononcer le mot magique “c’est scientifique”, et tout le monde obtempère. Même si la prétendue science utilisée par le gouvernement est contraire au simple bon sens.

Source: The Times

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici