L’Union européenne craque: l’Autriche et le Danemark font cavalier seul pour le vaccin

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

L’Autriche et le Danemark, irrités par la lenteur de mise en place des vaccins dans l’Union européenne, ont rompu la discipline de Bruxelles mardi pour former une alliance avec Israël afin de produire des vaccins de deuxième génération contre les mutations du Coronavirus.

Cette décision des deux États membres de l’UE intervient dans un contexte de colère croissante face aux retards dans la commande, l’approbation et la distribution des vaccins, qui ont laissé l’Union de 27 membres loin derrière la campagne de vaccination israélienne, la meilleure au monde.

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a déclaré que si le principe selon lequel l’UE fournit des vaccins aux États membres était correct, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait été trop lente à les approuver et a critiqué les goulets d’étranglement des entreprises pharmaceutiques en matière d’approvisionnement.

Nous devons donc nous préparer à de nouvelles mutations et ne devrions plus dépendre uniquement de l’UE pour la production de vaccins de deuxième génération“, a déclaré le chancelier conservateur dans une déclaration mardi.

La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, a également critiqué le programme de l’UE en matière de vaccins.

Je ne pense pas qu’il puisse être autonome, car nous devons augmenter les capacités. C’est pourquoi nous avons maintenant la chance de commencer un partenariat avec Israël“, a-t-elle déclaré aux journalistes lundi.

Lorsqu’on lui a demandé si le Danemark et l’Autriche voulaient prendre des mesures unilatérales pour obtenir des vaccins, Mette Frederiksen a répondu: “Vous pouvez l’appeler comme ça“.

Les deux hommes d’État doivent se rendre en Israël cette semaine pour y observer l’efficacité et la rapidité de la vaccination.

Un nombre croissant de pays de l’UE ont passé des commandes parallèles de doses de vaccins auprès de la Russie et de la Chine, même si l’Agence européenne de médicament n’a pas encore statué sur leur innocuité et leur efficacité.

Lundi, la Slovaquie a commandé 2 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V. Elle s’attend à en recevoir la moitié ce mois-ci, car elle cherche à intensifier la campagne de vaccination.

La République tchèque voisine, qui est actuellement confrontée à la pire épidémie de tous les pays de l’UE, envisage également de commander le vaccin russe Spoutnik V.

Et la Hongrie a pris livraison d’un vaccin développé par la société chinoise Sinopharm.

Source: AP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici